- PUBLICITÉ -
L’offensive répond enfin présente

Avec des entraînements intensifs alors que tous les joueurs portent leur équipement complet

L’offensive répond enfin présente

Football collégial

Une semaine après avoir essuyé un cuisant revers de 32‑0 contre John‑Abbott, les hommes d’Éric Marrier ont répondu présents et ont livré une chaude bataille aux Condors de Beauce-Appalaches.

La semaine intensive et les réunions individuelles auront porté leurs fruits malgré la défaite. Le quart-arrière partant, Félix Garand-Gauthier, a complété 26 de ses 40 passes tentées pour des gains de 366 verges. Il a réussi deux passes de touché et a été intercepté à une seule reprise.

Film de la rencontre

Les Nordiques ont été les premiers à s’inscrire au pointage par l’entremise de Matthieu Gagnon qui a réussi un placement de 25 verges pour placer les Térésiens en avant 3‑0.

La réplique des Condors n’a pas tardé alors qu’ils ont réussi deux touchés avant la fin du premier quart. Les 15 premières minutes n’étaient pas encore écoulées quand Garand-Gauthier a rejoint Matthieu Gagnon pour le premier majeur du match des Nordiques. C’était 14‑10 pour Beauce-Appalaches à la fin du premier quart.

«Les Condors sont très forts au sol et nous n’arrivions pas à contrer leurs courses, a indiqué Marier. Quand j’ai vu que c’était 14‑10 après 15 minutes, j’ai pensé que ça allait être un match de fou, mais ça s’est replacé.»

Au deuxième quart, seuls les Nordiques ont franchi la ligne des buts quand Frédéric Melanson a pris les jambes à son cou après avoir capté la passe de Garand-Gauthier pour donner les devants aux Nordiques.

La passe a fait environ 30 verges dans les airs tandis que Melanson a couru les 67 dernières verges pour inscrire le touché.

«Nous avons fait les ajustements nécessaires pour contrer leur jeu au sol, en plaçant les joueurs de ligne plus à l’extérieur et les secondeurs à l’intérieur», a expliqué l’entraîneur.

Au début de la deuxième demie, les Condors ont créé l’égalité grâce à un placement. Le botteur des Nordiques Matthieu Gagnon a répliqué avec deux, soit un de 20 verges et un autre de 30 verges.

Les Nordiques ont accordé un touché de sûreté aux Condors au début du quatrième quart pour porter la marque à 23‑19 en leur faveur.

Avec une minute et trente secondes à faire, les Condors étaient à leur ligne de 30 quand ils ont fait appel à un jeu qui a un peu surpris les Nordiques. Un jeu qui a mené à une course du quart-arrière de 75 verges qui s’est conclue dans la zone des buts.

«Ils ont utilisé une formation qu’on n’avait jamais vu les Condors utiliser, a avoué Marier. Ils nous ont surpris et après le temps a manqué pour reprendre les devants.»

Au niveau des statistiques, Gagnon a capté 14 ballons pour des gains de 172 verges tandis que Melanson a complété trois passes pour 115 verges de gain.

Le porteur de ballon Xavier Émard a couru à 22 reprises avec le ballon pour des gains de 114 verges.

En défensive, Gabriel Marois a fait parler de lui avec cinq plaqués solos, six assistés et un plaqué pour des pertes.

De retour à la maison

Ce samedi 19 h, les Nordiques seront de retour au parc Ducharme pour affronter les puissants Titans de Limoilou, formation établie favorite pour remporter le Bol d’or.

«On se prépare pour leur donner le plus de fil à retordre possible, a indiqué Marier. Ils ont 33 joueurs de troisième ou quatrième année alors que nous en avons quatre. Nous sommes conscients que si nous l’emportons, ça sera la surprise de l’année.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top