- PUBLICITÉ -
Les Wildcats se couvrent de gloire

Damien Rollet-Beaulieu a été l’auteur du seul touché du match

Les Wildcats se couvrent de gloire

Football bantam

En début de saison, l’équipe bantam des Wildcats de Laurentides-Lanaudière s’était fixé l’objectif de devenir la première formation de l’Association à remporter les grands honneurs de la Ligue de football bantam du Québec. Treize rencontres plus tard, les hommes d’Alain Gauvin peuvent dire: mission accomplie.

Après avoir été invincibles lors de leurs neuf premiers matchs de la saison régulière, les Wildcats ont perdu leur saison parfaite contre les Lions de Northshore, qui n’avaient qu’un revers contre eux, lors de la dernière partie de la saison.

Tous s’attendaient à revoir ces deux équipes lors de la finale de la division 1, présentée dimanche dernier, au stade Hébert. Ce fut plutôt un duel entre les Wildcats et les Cougars de Lakeshore, qui ont surpris les Lions en demi‑finale.

«On s’était préparés pour les Lions, c’est sûr, a indiqué Alain Gauvin. Mais quand on avait affronté les Cougars, en saison, et qu’on a vu qu’ils avaient une bonne défensive, on s’est dit que c’était une autre équipe à surveiller. En plus, ils nous ont habitués à des surprises dans le passé.»

L’histoire de la finale n’a pas fait mentir l’entraîneur, puisque les défensives ont volé la vedette et c’est finalement celle des Wildcats qui a eu le dessus pour l’emporter 11‑0.

Bien que les Laurentiens aient eu le contrôle du ballon pendant les deux tiers de la partie (320 verges de gains contre seulement 48 verges), il a fallu attendre en fin de troisième quart pour assister à un touché, et ce fut l’œuvre de Damien Rollet-Beaulieu, grâce à une course de 15 verges. Sur la séquence précédente, il avait porté le ballon sur une distance de 30 verges.

Le point gagnant a été réussi sur la toute première possession des Wildcats, alors que Vincent Chagnon a raté un placement. Il est quand même allé chercher un point grâce à un simple.

Il a récidivé plus tard au premier quart, mais cette fois c’était lors d’un dégagement qui s’est retrouvé dans la zone des buts. «On savait que chacun des points allait prendre son importance, a mentionné Gauvin. On aurait pu tenter d’avoir un premier jeu avec le quatrième essai, mais on a décidé d’ajouter un point au tableau de façon plus sécuritaire.»

Quelques joueurs se signalent

Le porteur de ballon Damien Rollet-Beaulieu a réussi le seul majeur du match, lui qui a gagné un total de 130 verges au sol, mais le titre du joueur offensif de la rencontre a été décerné à Zackary Rouleau.

Rouleau n’a gagné que 55 verges, mais il a été à l’origine de plusieurs premiers jeux qui ont permis aux Wildcats de conserver le ballon. Au total, il a porté le ballon 14 fois et a capté une passe. Durant la partie, les Wildcats ont obtenu 17 premiers jeux contre seulement cinq pour les Cougars.

Du côté de l’unité défensive, c’est le joueur de ligne défensive William Lirette qui a mérité le titre de joueur du match. «Comme on a accordé seulement 48 verges, ce sont tous les joueurs qui auraient pu gagner ce titre, a indiqué Gauvin. Les vétérans Denver Coursol, Alec Poirier, Louis Gaudreault et Jeremy K. Lamoureux ont bien dirigé la défensive.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top