- PUBLICITÉ -
Les Wildcats bantam sans pitié pour les Diablos

L’équipe midget des Wildcats de Laurentides-Lanaudière tentait

Les Wildcats bantam sans pitié pour les Diablos

Football civil

Invaincus en sept parties depuis le début de la saison, les Wildcats bantam de Laurentides-Lanaudière n’ont pas ménagé les efforts pour conserver leur fiche intacte, samedi dernier, en disposant des Diablos de Laprairie par le pointage de 49‑0.

Avec deux rencontres à faire, les hommes d’Alain Gauvin ne sont toujours pas assurés de terminer en tête du classement de la saison. En fait, ils devront probablement attendre jusqu’au tout dernier match pour le savoir.

La course se fait entre eux et les Lions de North Shore, qui n’ont subi qu’un revers cette saison, et c’était contre les Wildcats, qui avaient triomphé par 15 points. Les deux équipes s’affronteront lors du dernier match de la saison pour maintenir le suspense jusqu’à la fin.

Si les deux équipes remportent leur partie respective, ce week‑end, les Lions devront vaincre les Wildcats sur leur terrain par plus de 15 points pour terminer au sommet de la Ligue.

Ce samedi, au parc Blainville, les Wildcats croiseront le fer avec les Cobras de Laval, qui montrent un dossier de trois victoires et cinq défaites, alors que les Lions se mesureront aux Diablos, auteurs d’un gain en huit parties.

Une équipe bien balancée

L’entraîneur des Wildcats, Alain Gauvin, ne cache pas qu’il possède une bonne équipe, cette saison, et que l’objectif est de mettre la main sur la Coupe d’Or à la fin des séries.

Ça serait une première pour les joueurs bantam de l’organisation régionale de Laurentides-Lanaudière, qui a remporté les grands honneurs dans toutes les autres catégories, mais jamais chez les bantams.

«C’est clairement notre objectif, nous ne tenons pas mordicus à notre fiche parfaite, a‑t‑il lancé. L’important, c’est de remporter le dernier match de l’année.»

«Nous avons une équipe très bien balancée avec de bons joueurs, tant à l’offensive qu’à la défensive que sur les unités spéciales, mais ce qui a de plus important, c’est que nous avons encore des points à améliorer.»

Bien que la dernière victoire des Wildcats peut paraître écrasante, l’entraîneur n’était pas pleinement satisfait de la performance de ses ouailles: «Nous avons pratiqué certaines choses, la semaine dernière, mais les joueurs n’ont pas appliqué tous les petits détails, ce qui peut nous faire mal, si on ne se corrige pas. C’est ce sur quoi on va travailler, lors de nos deux derniers matchs de la saison, afin d’être prêts pour nos trois matchs éliminatoires.»

Gauvin ne cache pas non plus que le plus grand défi, pour lui et son équipe d’entraîneurs, est de s’assurer que leurs joueurs gardent leur concentration sur le terrain.

Défaite chez les midgets

Dans la catégorie midget, les Wildcats avaient remporté leurs six premiers matchs avant de subir une première défaite contre les Bulldogs de Laval, il y a deux semaines.

La semaine dernière, ils n’ont pu renouer avec la victoire, s’inclinant 48‑14 contre les Hornets de Sun Youth. Les Wildcats sont maintenant au troisième rang de la division Bruno Heppell, derrière Laval et Sun Youth.

Hier, au parc Ducharme, ils espéraient avoir rendez-vous avec la victoire en recevant les Warriors de LaSalle.

Les Bruizers prennent leur revanche

Les Bruizers jr de la Rive-Sud n’avaient subi que deux défaites cette saison et l’une d’elles avait été infligée par les Sabercats de Laurentides-Lanaudière.

Dimanche dernier, les Bruizers ont pris une douce revanche en l’emportant par le pointage de 26‑7. Les Sabercats, champions l’an dernier, montrent maintenant une fiche de deux victoires en six parties.

La tâche ne s’annonce pas plus facile, ce samedi, alors qu’ils rendront visite aux Riders d’Ottawa, qui trônent au somme du classement avec une fiche de cinq gains et un revers.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top