- PUBLICITÉ -
Les Vikings se préparent pour la Coupe Dodge

L’entraîneur-chef Martin Daoust complète une deuxième saison à la barre des Vikings de Saint-Eustache. (Photo Sylvain Charest)

Les Vikings se préparent pour la Coupe Dodge

En prévision de leur qualification à la Coupe Dodge qui se déroulera à Montréal du 19 au 23 avril prochains, les joueurs des Vikings de Saint-Eustache, de la Ligue de hockey midget AAA, poursuivent actuellement leur entraînement à l’aréna Florian-Guidon.

Bien qu’ils aient été écartés des séries éliminatoires, et cela, dès la toute première ronde, à la fin du mois de février, les joueurs de l’entraîneur-chef Martin Daoust n’ont pas pour autant remisé leur équipement de hockey. Ceux-ci se retrouvent, en effet, toujours sur la patinoire, quatre fois par semaine, pour peaufiner les jeux à exécuter, améliorer leur musculation ou leur vitesse de d’exécution.

Un match pour se qualifier

Puisque ceux-ci ont terminé en première position de la division CCM, les Vikings n’auront qu’un seul match à disputer afin de se qualifier pour le tournoi de la Coupe Dodge. En raison de contraintes de disponibilité, ce match ne sera disputé que le vendredi 14 avril et opposera l’équipe eustachoise à celle du collège Esther-Blondin

Ce sera une belle occasion pour les Vikings de racheter une saison au final décevante. Car l’entraîneur-chef Martin Daoust ne s’attendait pas du tout à voir son équipe être éliminée si rapidement. Une surprise pour lui. Sans vouloir jeter le blâme sur un ou des joueurs en particulier, celui-ci estime cependant que certains jeux n’ont pas été exécutés lors de moments-clés.

«Il y a eu des impondérables. Je ne contrôle pas tout. C’est sûr que nous aurions voulu gagner la coupe Jimmy-Ferrari, mais fallait compter un but de plus, et fallait en donner un ou deux de moins. Je ne veux pas pointer quelqu’un du doigt. Ce sont des jeunes de 16 ans qui ont encore toute une vie devant eux. Nous sommes d’abord une ligue de développement. On méritait de gagner, mais on a perdu», a commenté celui qui complète une deuxième saison à la barre des Vikings.

Mais Martin Daoust a toujours en tête le troisième match de cette série contre Châteauguay, alors que la série était égale 1-1. «Nous n’avons eu aucun avantage numérique, pendant que l’autre équipe en a eu sept. Si je regarde la vidéo du match avec des experts, on va constater qu’on aurait dû avoir six avantages numériques», laisse-t-il tomber au sujet de ce match qui s’est finalement terminé par la marque de 3-2 en faveur de l’équipe châteauguoise.

Une saison 2016-2017 malgré tout satisfaisante

Mais, aussi, Martin Daoust se dit tout de même fort satisfait de cette saison 2016-2017. «Je souhaitais que nous terminions parmi les cinq premiers, et nous avons complété la saison au deuxième rang du classement général. Je suis très fier de la progression qu’a eue l’équipe. Tous les joueurs ont progressé individuellement. Et l’esprit d’équipe était excellent», d’analyser l’entraîneur-chef qui, au fil de sa carrière, a dirigé plusieurs équipes du circuit midget AAA, dont les défunts Régents de Laval-Laurentides-Lanaudière.

«Nous avons aussi aligné en Alexis Lafrenière, le meilleur compteur du circuit, celui qui, sans l’ombre d’un doute, sera le tout premier joueur à être réclamé lors du prochain repêchage de la Ligue junior majeur du Québec», ne manque pas de souligner Martin Daoust, lui qui se dit «privilégié» d’avoir dirigé un joueur aussi talentueux.

«Il a tous les outils qu’il faut pour devenir un grand joueur. C’est à lui de faire les bons choix…», de conseiller Martin Daoust au sujet de l’attaquant de Saint-Eustache qu’il sera donc possible de voir évoluer une toute dernière fois sur la patinoire de l’aréna Florian-Guindon lors de ce match du 14 avril prochain.

Une chance de se reprendre

Déjà, les Vikings savent qu’ils seront opposés au collège Esther-Blondin qu’ils ont battu à cinq reprises au cours de la saison.

«C’est sûr que c’est tout un défi de se préparer, de garder la motivation car nous n’aurons pas joué un véritable match en 52 jours lorsque nous sauterons sur la patinoire. Mais, c’est aussi une chance pour les joueurs de se reprendre, de montrer que cette élimination hâtive n’a été qu’une erreur de parcours», de dire Martin Daoust.

S’ils remportent ce match, les Vikings disputeront alors un premier match en Coupe Dodge le mercredi 19 avril contre l’équipe gagnante de la division Tacks.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top