- PUBLICITÉ -
«Les succès de l’équipe avant tout» —Zachary Fucale

Le Rosemèrois Zachary Fucale entend bien aider les Mooseheads à demeurer au sommet jusqu’à la fin de la saison: «C’est en aidant l’équipe à avoir du succès que je peux m’aider en vue du repêchage.»

«Les succès de l’équipe avant tout» —Zachary Fucale

Considéré comme le meilleur espoir devant le filet

À 17 ans, Zachary Fucale, qui porte les couleurs des Mooseheads d’Halifax, est littéralement en train de réécrire le livre de records de la LHJMQ.

L’an dernier, le Rosemèrois était devenu le gardien de 16 ans ayant remporté le plus de matchs en saison régulière dans le circuit Courteau. L’ancien record était de 27 et appartenait à Olivier Roy. Fucale a fini la saison avec 32 gains.

Dimanche passé, les Mooseheads ont pris la mesure de l’Armada de Blainville-Boisbriand par la marque de 4 à 3. Il s’agissait déjà de la 30e victoire de la saison pour Fucale.

Il devenait donc le premier gardien de l’histoire de la LHJMQ a remporté au moins 30 matchs à 16 et 17 ans.

Au compteur, le numéro 31 d’Halifax montre 62 victoires depuis ses débuts avec les Mooseheads. Il est à six gains du record d’équipe qui appartient au Blainvillois Jean-Sébastien Giguère.

Au rythme où Halifax accumule les triomphes, il dépassera Giguère avant la Saint-Valentin. D’autant plus que les Mooseheads n’ont pas perdu en temps régulier depuis qu’ils ont été blanchis 3-0 par les Wildcats de Moncton, le 25 novembre dernier.

Depuis, ils ont perdu deux fois en prolongation en 21 parties. Ce n’est pas pour rien que, semaine après semaine, cette équipe se retrouve au sommet du Classement BMO de la Ligue canadienne de hockey.

Le succès de l’équipe est primordial pour Fucale

À 17 ans, les joueurs de hockey qui aspirent à une carrière professionnelle sont en pleine saison charnière, puisque c’est leur première année d’éligibilité au repêchage de la LNH. «C’est sûr que c’est une saison importante, mais je ne peux pas contrôler les différentes listes, a indiqué Fucale. Tout ce que je peux faire, c’est d’aider l’équipe à connaître du succès et le reste va suivre.»

Une année d’expérience

Peu de gardiens de 17 ans peuvent se targuer d’avoir une année complète d’expérience derrière la cravate en tant que numéro 1 et cette expérience se fait ressentir sur la patinoire.

À sa saison recrue, il a obtenu le poste de numéro 1 puisque Anthony Terenzio, premier gardien de la formation, venait de subir une blessure qui compromettait sa saison. Quand il s’était amené à Boisbriand pour affronter l’Armada à la fin du mois d’octobre, Fucale avait été déjoué à quatre reprises, au début de la deuxième période. Le match se déroulait devant plus de 250 personnes de son entourage.

«J’ai appris de cette expérience, a admis Fucale. Je savais à quoi m’attendre et je suis demeuré relaxe.» Malgré tout, lors de cette rencontre, les Mooseheads avaient comblé un retard de quatre buts pour l’emporter 7-5 et Fucale était toujours entre les poteaux.

Trois beaux espoirs chez les Mooseheads

Dominique Ducharme, entraîneur des Mooseheads, compte dans ses rangs trois beaux espoirs (Nathan MacKinnon, Jonathan Drouin et Fucale) en vue du repêchage de la LNH en juin prochain.

«C’est plaisant de diriger de jeunes joueurs talentueux, mais on doit s’assurer qu’ils gardent les deux pieds sur terre, a indiqué Ducharme. Une liste ne veut rien dire; il faut qu’on continue de développer nos joueurs.»

Et même s’il trône au sommet de la Centrale de recrutement chez les gardiens, le Rosemèrois ne se crée pas d’attente en vue du repêchage.

«C’est sûr que j’y pense, mais je dois demeurer concentré sur ce que je peux contrôler, mentionne Fucale. La seule façon de m’assurer d’entendre mon nom, c’est de continuer à travailler fort pour aider mon équipe à gagner.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Mariage 3k
- PUBLICITÉ -
Top