- PUBLICITÉ -
Les Nordiques sont toujours en vie

(Photo Michel Chartrand)

Les Nordiques sont toujours en vie

Série contre Sherbrooke

Les spectateurs présents à l’aréna de Sainte-Thérèse, mardi soir dernier, ont assisté à un excellent match de hockey et surtout à une brillante performance des deux gardiens de but en présence.

Les Nordiques du collège Lionel-Groulx ont eu raison des Cougars du collège Champlain de Sherbrooke par la marque de 3-2, pour ainsi inscrire une première victoire, après trois défaites dans cette série demi-finale 4 de 7.
«Les gars ont joué le système de jeu planifié. Ils ont travaillé fort. Notre gardien Guillaume Tartre a sauvé les meubles en troisième période. Nous retournons à Sherbrooke. Il faut essayer de vaincre les Cougars période par période», a commenté Jean-François Sénéchal, l’entraîneur-chef des Nordiques.

Même si les Nordiques tirent de l’arrière 3-1 dans la série, la tâche ne semble pas impossible pour Jean-François Sénéchal, qui se rappelle très bien les séries de l’an dernier. «Nous menions 3-0 en demi-finale, contre Joliette, et cette équipe est venue de l’arrière pour remporter les quatre derniers matchs. Si nous rejouons encore comme ce soir, nous pouvons leur jouer un bon tour. Cette année, contre Saint-Jérôme, nous n’étions pas supposés gagner. Nous avons nous aussi de rapides patineurs, de bons marqueurs et une bonne défensive.»

Les Nordiques ont frappé tôt dans la rencontre, alors qu’après 18 secondes de jeu, en première période, Vincent Thériault a complété le jeu de Marc-André Tourigny et de Jean-Philippe Leblanc. Les Cougars ont répliqué quatre minutes plus tard pour provoquer l’égalité.

En deuxième période, deux buts rapides de Marc-André Tourigny, en l’espace d’une minute et 33 secondes, ont permis aux Nordiques de prendre les devants 3-1. Il faut noter que Tourigny trône au sommet des marqueurs de la ligue, en séries, avec une fiche de 10 buts et de 14 passes.

Les Cougars ont ensuite bénéficié d’un avantage numérique de deux hommes. Ils ont ainsi porté la marque à 3-2, avec six minutes à faire en deuxième période.
À partir de ce moment, les cerbères Guillaume Tartre, pour les Nordiques, et Alexandre Dubois, pour les Cougars, ont fait la loi tels des justiciers masqués devant leur filet. Au chapitre des tirs au but, les joueurs de Sherbrooke ont lancé à 43 reprises contre 34 pour les Nordiques. Les deux gardiens ont d’ailleurs été nommés joueur étoile du match pour chacune des équipes.

Avant le début de la rencontre, la direction des Nordiques a bien voulu saluer les services rendus par les cinq joueurs de 20 ans qu’on ne reverra plus dans l’uniforme bleu, lorsque les séries seront terminées. Les cinq Nordiques dont il est question sont Alexandre Gagnon, Jean-Philippe Leblanc, Guillaume Durand, Marc-André Tourigny et Anthony Pittarelli. Ils ont un reçu, des mains du président et gouverneur des Nordiques, Howard Romanado, un montage photographique personnalisé. L’entraîneur-chef Jean-François Sénéchal a également reçu son propre montage photographique pour souligner ses 20 ans de carrière à titre d’entraîneur.

Le cinquième match de cette série a eu lieu vendredi (hier) à Sherbrooke. Si une sixième rencontre s’avérait nécessaire, elle sera présentée à l’aréna de Sainte-Thérèse, le dimanche 5 avril à 14 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top