- PUBLICITÉ -
Les Nordiques s’installent au quatrième rang

SourceURL:file://localhost/Users/m_brunelle/Desktop/MBvolley%20f%C3%A9minin%209-2%20C.doc

Les Nordiques s’installent au quatrième rang

Volleyball collégial division 1

Avec deux victoires au cours de ses quatre derniers matchs, l’équipe féminine de volleyball des Nordiques du collège Lionel-Groulx s’est installée au quatrième rang de la division 1.

Les filles de Danyk Sauro devront remporter au moins un de leurs deux derniers matchs pour s’assurer de maintenir ce rang, sinon elles auront besoin de l’aide des autres équipes, puisque les Cavaliers de Bois-de-Boulogne pourraient les rejoindre.

Les deux équipes ont disputé le même nombre de matchs, soit 14, et les Nordiques ont deux victoires de plus. Si Bois-de-Boulogne remporte ses deux derniers duels et que Lionel-Groulx s’incline, les filles de Bois-de-Boulogne passeront devant puisqu’elles auront remporté leurs deux matchs contre les Térésiennes.

- Publicité -

Samedi, la formation des Basses-Laurentides sera à Québec pour affronter les Élans de FX Garneau, qui ne comptent qu’un revers cette saison. Bois-de-Boulogne se frottera, pour sa part, aux représentantes du Cégep André-Laurendeau, qui pointent au septième rang, avec cinq gains en 13 parties.

C’est donc au dernier match de la saison que tout pourrait se jouer, alors que les Nordiques recevront, pour la Saint-Valentin, les Cavaliers de Bois-de-Boulogne.

Victoire à l’arrachée

Le dernier match des Nordiques avait lieu mercredi soir, à André-Laurendeau, et le moins qu’on puisse dire, c’est que les ouailles de Danyk Sauro ne l’ont pas eu facile en l’emportant 18-16, au cinquième set. André-Laurendeau a remporté les première et troisième manches, 22-25 et 12-25, tandis que Lionel-Groulx a enlevé les deuxième et quatrième sets, 25-23 et 25-23.

«Elles nous ont donné du fil à retordre, a avoué Sauro. Disons que nos adversaires ont tout fait pour l’emporter, mais les filles se sont battues jusqu’à la fin et c’est le point positif que je retiens de ce match.»

Annie Boyer a récolté 13 attaques marquantes contre 11 pour Catherine Larose. Auparavant, les Nordiques s’étaient inclinées devant les équipes de tête, soit Sherbrooke et Édouard-Montpetit.

«Contre Sherbrooke, on a pu voir le meilleur des Nordiques, mais aussi le pire, a lancé Sauro. Contre Édouard-Montpetit, nous avons bien joué défensivement, mais nous avons eu de la difficulté à bien réceptionner les services de deux joueuses qui servaient de véritables missiles.»

Rose Borgelina a connu un autre fort match, face à l’équipe de son patelin, Édouard-Montpetit, en réussissant 11 attaques marquantes.

Catherine Larose est la joueuse qui s’est le plus illustrée dans les deux autres rencontres. Incommodée par un claquage à la cuisse depuis le début de la saison, la Blainvilloise semble prendre son envol.

«Elle a super bien joué en réception, contre Sherbrooke, et contre Trois-Rivières, elle a excellé dans toutes les facettes du jeu. Notre façon de gérer sa blessure pendant le temps des fêtes semble avoir été salutaire.»

Les Nordiques ont disposé des Trifluviennes en trois sets de 25-21, 25-17 et 25-23. Larose a enregistré 12 attaques marquantes, tandis que contre Sherbrooke, elle a également été la plus prolifique de ce côté, chez les Nordiques, en marquant à huit reprises.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top