- PUBLICITÉ -
Les Nordiques se paient les Élans chez eux

(Photo Yves Déry)

Les Nordiques se paient les Élans chez eux

Volleyball collégial AAA

Les Nordiques du collège Lionel-Groulx ont réalisé une première en trois ans, dans le monde du volleyball collégial AAA, en infligeant un revers aux Élans de FX Garneau, sur leur propre terrain.

Les protégées de Danyk Sauro ont remporté la première manche 25-20, avant de perdre les deux suivantes, 17-25 et 22-25, et de clore le match en gagnant les deux dernières, 25-20 et 16-14.
«C’était tout un match de volleyball, a argué Sauro. Les filles ont gardé leur concentration, même quand ça allait moins bien. Elles n’ont pas paniqué et elles ont continué d’appliquer le plan de match.»

C’était un point important pour l’entraîneur parce que deux jours plus tôt, il avait vu ses ouailles se faire corriger par les représentantes d’Édouard-Montpetit, par des pointages de 7-25, 15-25, 25-19 et 17-25. De plus, comme le pointage était de 7 à 7 lors du premier set, c’est donc 18 points consécutifs que leurs rivales avaient marqués. «C’est comme si les lumières du gymnase s’étaient éteintes à 7-7 et qu’elles s’étaient rallumées au début de la deuxième manche», a imagé Sauro.
«La victoire contre Garneau a fait du bien puisque après ce revers, les filles avaient le moral dans les talons, a-t-il continué. On a fait la preuve que l’on peut battre n’importe qui dans cette ligue si on joue bien, mais attention, le contraire peut également être vrai.»

Contre FX Garneau, plusieurs filles se sont imposées. En attaque, la capitaine Geneviève Plante a obtenu 14 attaques marquantes, soit une de plus que la recrue Andréane Gariépy. Suivent dans l’ordre Annie-Claude Pellerin (10), Sophie Dallaire (7), Evelyne Raymond (4) et Kim Robitaille (4).

Plante a de plus réussi quatre as dans ce match. Sophie Dallaire a été très efficace au bloc en contrant six ballons, en plus d’avoir souvent touché au ballon pour le ralentir.
«Le gymnase était bondé et plus de la moitié des gens étaient pour nous. Toute la famille de Soda (Sophie Dallaire), qui vient de la Beauce, était dans les gradins, en plus de trois de nos anciennes qui étudient à l’université (Stéphanie Alexandre, Stéphanie Chaloux et Stéfanie Latreille-Banville)», a-t-il indiqué.

Dans la défaite contre Édouard-Montpetit, Geneviève Plante avait été encore une fois la plus prolifique, avec 13 attaques marquantes.

Un retour à la maison victorieux

Dimanche, les Nordiques étaient de retour dans leur magnifique gymnase orange, pour la première fois en presque deux mois. Pour l’occasion, elles recevaient la visite des Dynamos de Trois-Rivières.

L’équipe du collège Lionel-Groulx a été sans pitié pour les visiteuses, l’emportant en trois manches consécutives de 25-15, 25-17 et 25-18.

Geneviève Plante a continué de s’imposer avec 11 attaques marquantes, pendant que ses coéquipières Sophie Dallaire et Andréane Gariépy en réussissaient huit chacune.

C’est la joueuse de centre Évelyne Raymond qui a quand même retenu l’attention, alors qu’elle a réussi cinq attaques marquantes, sans même frapper avec puissance.

Avant les fêtes, elle a été blessée aux abdominaux et même si elle peut jouer, elle ne peut pas encore frapper avec force. «Elle a fait la preuve que ce n’est pas juste la force qui fait une différence, mais également la précision», résume l’entraîneur.

Ce week-end, les Nordiques disputeront deux rencontres à leur domicile. Elles recevaient, vendredi, les filles du cégep André-Laurendeau, et dimanche, elles croiseront le fer avec les Rebelles de Sherbrooke.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top