- PUBLICITÉ -
Les Nordiques se donnent une avance de deux matchs

(Photo Pierre Latour)

Les Nordiques se donnent une avance de deux matchs

Gain en prolongation

À l’occasion du deuxième match en séries éliminatoires des Nordiques de Sainte-Thérèse contre les Condors de Kahnawake, c’est par une victoire de 4-3 en prolongation, à l’étranger, que l’équipe de Jean-François Sénéchal a pris les devants 2-0 dans cette confrontation 3 de 5.

«Je dois avouer que ça n’a pas été un gros match de la part de nos joueurs. Nous ne sommes pas sortis du tout en début de rencontre. Une chance que nous avons connu une grosse troisième période et que notre gardien Guillaume Tartre a fait les arrêts-clés, a d’abord mentionné l’entraîneur Sénéchal. Si nous avions joué comme en troisième tout au long du match, nous n’aurions pas eu à aller en supplémentaire.»

Les deux formations ont marqué des buts dans chacune des périodes. Les Condors ont toutefois dominé au chapitre des lancers au but, soit 36 contre 26. Si Jeff Falcon s’est distingué, lors du premier match de la série, avec deux buts, c’était maintenant au tour de Marc-André Tourigny d’y aller avec un doublé très important, dont le but égalisateur, qui provoquait la prolongation, et le but de la victoire, après seulement 47 secondes de jeu, sur une passe de Jean-Philippe Leblanc. Ce dernier a également inscrit le deuxième but des siens, en plus de fournir une aide sur le but égalisateur. Marc-André Julien avait marqué en première période pour les Nordiques.
«Nous avons eu de la chance, a continué Jean-François Sénéchal. Nous allons prendre cette victoire. Nous menons la série 2-0 plutôt que d’être à égalité 1-1. C’est toute une différence, surtout dans une série trois de cinq.»

De surcroît, les Nordiques ne peuvent utiliser cette semaine l’aréna de Sainte-Thérèse, car elle est réservée pour les Jeux du Québec. Il leur faut donc jouer le troisième match à Kahnawake. «C’était donc très important de gagner cette première rencontre à l’étranger. Jouer nos deuxième et troisième matchs de la série à l’extérieur, c’est comme une épreuve à traverser pour être capable de se rendre jusqu’au bout», a philosophé l’entraîneur.

Jean-François Sénéchal a également souligné la contribution de Marc-André Julien, une vraie boule d’énergie qui aime bien distribuer de bonnes mises en échec percutantes. «C’est un meneur au sein de notre équipe et il n’a que 19 ans», a dit le coach.

Le troisième match avait lieu vendredi (hier). S’il y avait un seul changement au niveau du personnel des joueurs à effectuer, c’est que l’entraîneur Sénéchal attend le retour du gros centre Guillaume Brisebois. Le joueur de six pieds deux pouces et pesant 220 livres est inactif depuis deux mois et demi, en raison d’une blessure.

Si des quatrième et cinquième rencontres devaient être nécessaires, elles auraient lieu à l’aréna de Sainte-Thérèse, le dimanche 8 mars et le lundi 9 mars.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top