- PUBLICITÉ -
Les Nordiques s'arrêtent en quart de finale

La passeuse et membre de la deuxième équipe d’étoile du Réseau du sport étudiant du Québec, Kim Robitaille, a complété sa carrière collégiale et évoluera au niveau universitaire la saison prochaine.

Les Nordiques s’arrêtent en quart de finale

Volleyball collegial division 1

Les Nordiques ont vu leur parcours au Championnat provincial de volleyball division 1 prendre fin en quart de finale, alors qu'elles ont plié l'échine devant les Cavaliers du collège Bois-de-Boulogne, en trois manches de  25-23, 25-19 et 25-21.

En demi-finale, Bois-de-Boulogne a surpris les Volontaires de Sherbrooke, qui ont terminé au premier rang, avant de s’incliner en finale, devant les Élans de FX Garneau.

«Nous avons commis trop d’erreurs dans les moments clés, a indiqué Sauro. Nous avons offert du bon volleyball dans les circonstances. Dommage parce que j’ai vu mon équipe jouer du très bon volleyball cette année. En quart de finale, ce ne sont pas toutes les filles qui ont joué à la hauteur de leur talent.»

Depuis la pause du temps des Fêtes, les Nordiques n’ont jamais pu compter sur un alignement complet. Certaines joueuses ont dû s’acclimater à une nouvelle position.

«Au cours des entraînements, nous pratiquions plus un plan B que notre plan A. C’est difficile, dans ce cas-là, d’arriver à un championnat provincial dans de bonnes dispositions.»

Larose sur jambe

Catherine Larose était l’attaquante numéro 1 de l’équipe avant les Fêtes. En plus d’être la joueuse qui possédait le plus d’attaques marquantes, elle était l’une des plus efficaces en réception.

Lors du dernier week-end, elle a joué en tant que libéro, mais au Championnat provincial, c’est la première fois qu’elle jouait en attaque. Elle a été la meilleure chez les Nordiques, avec huit réussites. Catherine Deslauriers et Annie Boyer ont suivi avec 6.

«Catherine Larose a vraiment joué en dépit de la douleur, a souligné Sauro. Si on avait joué le lendemain, je suis pas mal sûr qu’elle n’aurait pas été en mesure de sauter sur le terrain.»

Deux places au centre

Trois joueuses ont disputé leur dernier match dans l’uniforme des Nordiques au cours de ce Championnat. La passeuse et capitaine Kim Robitaille a été nommée au sein de la deuxième équipe d’étoile du Réseau du sport étudiant du Québec. «Elle a été approchée par les quatre universités québécoises, mais pour le moment, elle hésite entre l’université de Syracuse et Sherbrooke», indique l’entraîneur.

La joueuse de centre Évelyne Raymond a été choisie la joueuse étudiante de l’année chez les Nordiques. Elle se dirige en médecine. Elle se présentera au camp d’entraînement de l’université où elle poursuivra ses études.

Andréanne Bérubé, qui évolue également au centre, a également vu sa carrière collégiale prendre fin. Elle demeurera avec l’équipe pour s’entraîner lors de la première session puisqu’elle doit compléter certains cours. «Elle pourra jouer le rôle de grande soeur. En plus, sa petite soeur sera au camp d’entraînement», de dire Sauro.

Le recrutement semble bien se passer pour l’entraîneur et ses collègues. Sauro pense bien avoir entre 15 et 16 filles au camp d’entraînement la saison prochaine.

Les joueurs des Nordiques se préparent maintenant pour les Championnats civils chez les moins de 18 ans et les moins de 21 ans.

Des anciennes au Championnat canadien

Les Carabins de l’Université de Montréal ont remporté le titre provincial au niveau universitaire et prendront part au Championnat canadien. Parmi les joueuses ont compte trois anciennes Nordiques, Annie-Claude Pellerin, Myriam Hallé et Andréane Gariépy.

Les Martlets de McGill, finalistes au niveau provincial, seront également du championnat canadien. Geneviève Plante et Virginie Hébert évoluent maintenant pour les Martlets, après avoir porté les couleurs des Nordiques au niveau collégial.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top