- PUBLICITÉ -
Les Nordiques sans pitié pour les Griffons

(Photo Pierre Latour)

Les Nordiques sans pitié pour les Griffons

Volleyball collégial AAA

C’est sur une séquence de six victoires que les Nordiques entameront leur congé de la période des fêtes. Dimanche dernier, les filles de Danyk Sauro ont infligé toute une raclée aux Griffons de l’Outaouais.

En trois manches, les adversaires des Nordiques n’ont même pas été en mesure de marquer 25 points, soit le nombre requis pour gagner un set.

Les Térésiennes ont gagné la première manche au compte de 25-6, ne laissant que des poussières à leurs opposantes. Sur les six points réussis par les Griffons, quatre sont survenus parce que les joueuses des Nordiques ont raté leur service.
«C’était important pour nous d’offrir notre meilleur volleyball, et ce, peu importe l’adversaire, a lancé l’entraîneur. Il ne faut pas tomber dans le piège d’ajuster notre niveau de jeu selon l’adversaire qu’on affronte.»

Les Griffons n’ont toujours pas goûté à la victoire depuis le début de la saison, ils ont même perdu les services de leur meilleure joueuse qui a décidé de quitter l’équipe.
«Il faut être en mesure de terminer les matchs quand on en a la possibilité», a-t-il indiqué.

Outre ces quatre services manqués, les représentantes du collège Lionel-Groulx ont été assez efficaces dans cette facette du jeu. Sophie Dallaire a réussi huit as, Geneviève Plante en a eu quatre et Marissa Racine, Andréane Gariépy, Kim Robitaille et Magy Ouimet en ont obtenu un chacune.

Au niveau des attaques marquantes, c’est Annie-Claude Pellerin qui a été la plus prolifique avec un total de 10. Plante, Dallaire et Racine suivent avec huit, six et cinq, ce qui a permis aux Nordiques de finir ça rapidement en deux manches de 25-9 et 25-5.

André-Laurendeau aussi passe dans le tordeur

Deux jours plus tôt, ce sont les représentantes du cégep André-Laurendeau qui ont goûté à la médecine des Nordiques, bien que les filles de Lionel-Groulx aient donné la frousse à leur entraîneur.

En première manche, elles ont pris un recul de 16-5 avant de tenter un retour, mais c’était trop peu, trop tard. Elles l’ont finalement perdu 25-21.

Sauro a ensuite demandé à ses joueuses de ne pas paniquer et d’être plus patientes au bloc. Ce petit ajustement a permis aux Nordiques de remporter les trois sets suivants, par des marques de 25-16, 25-14 et 25-20.

La capitaine Geneviève Plante a été à l’origine de 20 points, grâce à 16 attaques marquantes et quatre as. Le mur de Beauce, Sophie Dallaire, a réussi neuf attaques marquantes, deux as et quatre blocs.

Andréane Gariépy a connu son meilleur match offensif, réussissant neuf attaques marquantes, alors que Marissa Racine en obtenait huit, en plus de réussir trois contres. Annie-Claude Pellerin a pour sa part réussi cinq attaques marquantes.

Quatre jours en Floride

Ce n’est que le 17 janvier que les filles du collège Lionel-Groulx renoueront avec l’action, dans le cadre du circuit collégial AAA, alors qu’elles sauteront sur le terrain en Floride.

Pendant que la plupart des Québécois digéreront dinde et tourtière, les volleyeuses térésiennes prendront part à un tournoi accueillant des équipes universitaires canadiennes et trois formations collégiales.
«C’est un tournoi qui attire les équipes universitaires du pays, mais cette année, il restait de la place pour nous, Bois-de-Boulogne et FX Garneau», précise Sauro.

Cette compétition aura lieu du 27 au 30 décembre.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top