- PUBLICITÉ -
Les Nordiques remisent leurs uniformes

(Photo Yves Déry)

Les Nordiques remisent leurs uniformes

Hockey féminin

Les hockeyeuses du collège Lionel-Groulx ont servi à leurs partisans l’un de leurs meilleurs matchs de la saison, le 23 mars dernier, lors de leur dernière rencontre en séries éliminatoires. Les Térésiennes ont tenu leur bout face aux joueuses du cégep Saint-Laurent, mais se sont finalement inclinées 4-3, en prolongation.

Après avoir pris les devants tour à tour, les deux équipes se sont retrouvées nez à nez à la fin du temps réglementaire. Les représentantes de Saint-Laurent ont fermé les livres alors qu’il ne restait que 57 secondes à la prolongation. «Je sentais que nous avions le momentum. Nous avons manqué beaucoup de chances et c’est finalement nos adversaires qui ont marqué sur une erreur en défensive. J’avais espoir qu’on se rende en fusillade, ce qui nous aurait avantagés», explique l’entraîneur-chef des Nordiques, Charles Dupéré.

«C’est sûr que nous aurions aimé aller chercher la victoire, mais c’est tout de même une belle façon de finir la saison. Nous avons travaillé jusqu’à la fin et les filles n’avaient jamais aussi bien joué cette année», poursuit-il.

Sachant d’ores et déjà qu’elles ne pourraient accéder au tour suivant, les joueuses de Lionel-Groulx ont pu profiter de leur dernier match, sans ressentir la pression. «Je crois que c’est ce qui a fait la différence, remarque Dupéré.

Et ce calme s’est reflété dans le jeu des Nordiques, qui était beaucoup plus propre. «Toutes les petites choses que nous leur avions demandées au cours de l’année, elles les ont faites. Par exemple, nous avons eu trois avantages numériques pendant le match et nous avons marqué les trois fois. Ça ne s’était jamais produit pendant la saison. Nous avons lancé deux fois plus souvent au filet, alors nous avons eu le double d’occasions de marquer.»

Si Julie Lévesque, Audrey Morand et Katherine Major ont marqué pour les Nordiques, l’incroyable performance de Carolanne Lavoie-Pilon, devant les filets, y fut pour beaucoup. «Elle a vraiment bien gardé les buts. Je suis vraiment content de sa saison. Même si elle n’a pas été sélectionnée au sein de l’équipe d’étoiles, selon moi, elle était l’une des meilleures gardiennes de la ligue», souligne Dupéré.

Finissantes à la fin du mois de mai, Lavoie-Pilon, Morand et Major ont toutes les trois joué leur dernier match dans l’uniforme des Nordiques, de même que Caroline Beaudoin, Claudia Daigneault, Maèva Gadoury Gagnon et Madeleine Vollant Ollivier. «Ça a été un dernier match émotif pour elles. Même moi, j’ai trouvé ça dur», confie l’entraîneur.

À l’heure des bilans, Dupéré a beaucoup de beaux mots pour ses protégées qui ne l’ont pas eu facile cette année, elles qui n’ont obtenu que trois victoires en saison régulière. «Même s’il y a eu des matchs difficiles, elles se sont toujours présentées avec la force d’y croire, ce que j’ai beaucoup apprécié de la part des joueuses. Il y a eu des hauts et des bas dans la saison, mais toute l’équipe a grandi ensemble et chacune a grandi individuellement», mentionne Dupéré qui s’inclut dans cette affirmation: «C’était la première fois que je travaillais avec des filles et j’ai adoré l’expérience. Je serai encore plus prêt l’an prochain.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Concours

Concours Gagnez vos sorties resto
- PUBLICITÉ -
Top