- PUBLICITÉ -
Les Nordiques honorent Francis Courtemanche-Lucier

Francis Courtemanche-Lucier (20) a inscrit 26 points en 22 matchs jusqu'à présent

Les Nordiques honorent Francis Courtemanche-Lucier

100 points dans la Ligue collégiale de hockey RSEQ

L'organisation des Nordiques de Lionel-Groulx a procédé à une courte cérémonie, avant le match du 16 février dernier, face aux Dragons du collège Laflèche. On a remis une plaque honorifique au capitaine Francis Courtemanche-Lucier, pour souligner son 100e point dans le circuit. Il a réalisé l'exploit le 13 janvier, à sa quatrième saison avec l'équipe.

«Je ne suis certainement pas le premier dans la Ligue à qui ça arrive, mais je pense bien être le premier Nordique à atteindre le cap des 100 points», a déclaré celui qui a franchi ce plateau devant ses partisans, en déjouant Tim Shaw, le gardien des Blues du collège Dawson.

Il faut mentionner qu’il est très difficile d’accomplir cet exploit dans la Ligue collégiale RSEQ, en raison du court calendrier et du fait qu’un joueur n’y évoluera que le temps de ses études collégiales. Ainsi, Courtemanche-Lucier en est à sa dernière saison avec les Nordiques. Il avait obtenu 18 points à sa première année, en 2009-2010. Cette saison, il revendique une fiche de 14 buts et 12 mentions d’aide, pour un total de 26 points, avec encore six parties à disputer. Mais la saison dernière fut sans contredit sa meilleure dans le circuit, alors qu’il avait engrangé 43 points en 35 rencontres.

Complétant un DEC en gestion de commerce, il envisage maintenant de se lancer dans des études universitaires en administration des affaires. Bien entendu, il aimerait bien jouer au hockey à ce niveau.

Originaire de Saint-Hubert, en Montérégie, le jeune homme a choisi de migrer vers la Rive-Nord pour rejoindre l’organisation térésienne, en 2009. Il empruntait ainsi à son tour la route tracée par sa sœur Julie, qui s’alignait avec l’équipe féminine de hockey de l’organisation des Nordiques.

Lorsqu’il pense à l’automne prochain, plusieurs portes demeurent encore ouvertes, mais il affiche déjà une préférence pour le Nouveau-Brunswick. «J’aimerais y poursuivre mes études. Cela me permettrait aussi de continuer de jouer au hockey avec mon coéquipier et ami Guillaume Dionne», explique Francis Courtemanche-Lucier.

Maintenant âgé de 20 ans, il garde les deux pieds sur terre quand il est question de son avenir. «Ce qui m’a aidé à l’école, ç’a été le hockey. Je n’étais pas motivé par mes cours, mais il fallait que je les réussisse si je voulais continuer de jouer», admet-il. C’est la raison pour laquelle il accordera une priorité à son baccalauréat et conservera le hockey comme source de motivation. Si une carrière de hockeyeur se dessine, il se promet d’y réfléchir, mais évaluera toutes ses options.

Concernant l’honneur qui lui a été rendu par les Nordiques, Francis s’est montré reconnaissant envers toute l’organisation. «C’est vraiment apprécié d’être récompensé pour mes efforts depuis mes débuts avec l’équipe. Mes entraîneurs ont joué un rôle important dans ma carrière et m’ont toujours aidé à avoir confiance en moi, ce qui m’a permis de devenir un meilleur athlète aujourd’hui», a-t-il mentionné.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top