- PUBLICITÉ -
Les Nordiques en séries in extremis

Benjamin Gingras a connu un excellent match

Les Nordiques en séries in extremis

Football collégial

À leur deuxième année en division 2, les Nordiques du collège Lionel-Groulx ont réussi à se qualifier pour les séries éliminatoires, mais ils ont eu besoin d’aide pour y parvenir.

Samedi soir, les hommes d’Éric Marier avaient leur destin entre leurs mains puisque avec une victoire, ils s’assuraient du septième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires.

Bien qu’ils aient livré une chaude lutte aux Géants du Cégep de St-Jean-sur-Richelieu, les Nordiques ont plié l’échine 37-20, mais ce n’est pas très représentatif du match puisque avec moins de quatre minutes à jouer, les Géants menaient 23-20.

Avec ce revers, les Térésiens devaient espérer l’aide des Vulkins de Victoriaville qui affrontaient, au même moment, les Voltigeurs de Drummondville.

Après le premier quart, les Voltigeurs détenaient une avance de 10-0, mais les Vulkins n’avaient pas l’intention de terminer la saison avec une fiche d’aucune victoire en neuf parties. Ils ont redoublé d’ardeur pour finalement l’emporter 21-12 et ainsi permettre aux Nordiques de jouer en séries éliminatoires. «Ça tient un peu du miracle, a mentionné Marier. Nous avons une très jeune équipe et nous avons plusieurs blessés.»

La rencontre éliminatoire sera présentée samedi à midi, au Collège André-Grasset. Les Nordiques se mesureront donc au Phénix, cette équipe qu’ils ont affrontée deux fois en finale du Bol d’or de la troisième division.

«Il y a une belle rivalité entre les deux équipes, a indiqué Marier. André-Grasset nous a battus 26-6, en début de saison et nous allons tout faire pour leur rendre la tâche encore plus difficile. Une chose est sûre, je n’ai pas besoin de motiver mes gars pour ce match.»

Film du match

L’unité offensive des Nordiques s’est imposée dès le début de la rencontre, en gagnant du terrain à chaque possession. Pour conserver une position avantageuse sur le terrain, l’unité défensive a eu fort à faire pour contenir la meilleure offensive du circuit collégial division 2.

Le point tournant du début du match est survenu à environ dix verges de la zone des buts des Géants. Le porteur de ballon des Nordiques, Benjamin Gingras, venait de réaliser une belle course, mais en tombant au sol, il a échappé le ballon, qui a été recouvert par les visiteurs.

Les Géants ont par la suite traversé le terrain pour finalement inscrire les premiers points au tableau. Le receveur Simon Proulx a capté deux passes, pour des gains de 55 verges au cours de cette séquence et ainsi inscrire le majeur.

Au début du deuxième quart, Proulx a également réussi un placement pour porter la marque à 10-0.

Gingras a permis aux Nordiques de réduire l’écart grâce à une course de 75 verges, mais le converti a été raté, si bien que c’était 10-6 à la mi-temps.

Les Géants ont creusé l’écart à 17-6,grâce à une passe de touché capté par Kevin Dupray. L’indiscipline des Géants est ensuite venue donner un coup de main aux Nordiques. Une pénalité de rudesse contre le botteur a permis à Lionel-Groulx de conserver le ballon et d’avancer de 15 verges. Peu de temps après, une pénalité pour interférence sur un receveur a placé les Nordiques à cinq verges des buts. Antoine Lalande a parcouru les verges restantes pour réduire l’écart à 17-12. Les Nordiques ont tenté une transformation de deux points, mais ils ont été arrêtés.

Sur le botté d’après touché, Gabriel Marois a recouvert un ballon échappé pour filer jusqu’à la ligne de 1. Lalande a complété le travail pour donner les devants à Lionel-Groulx. Les Nordiques ont ensuite réussi un converti de deux points, grâce à une passe de Félix Garand-Gauthier à David Doré, l’homme à tout faire des Nordiques.

Les Géants ont répliqué, quelques instants plus tard, pour prendre une avance de 23-20 puisque la transformation a été bloquée par les Nordiques.

En fin de match, les Géants ont réussi deux interceptions menant à des majeurs.

Défensivement, Maxime Tessier, Gabriel Marois, Antoine Therrien-Tardif ainsi que Vincent Dubé ont connu un fort match, tandis que Hugo Lord a réussi sa quatrième interception de l’année.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top