- PUBLICITÉ -

Les Kodiaks de la Rive-Nord ont terminé leur saison le 20 juillet dernier. Ils seront de retour dans la Ontario junior C Lacrosse league, l’année prochaine, au plaisir de leurs partisans déjà nombreux. Photo Facebook

Les Kodiaks de la Rive-Nord attirent les amateurs à l’aréna de Boisbriand

La saison des Kodiaks de la Rive-Nord s’est terminée le 20 juillet, alors qu’ils disputaient une série en formule trois de cinq, au deuxième échelon des séries éliminatoires de la Ontario junior C Lacrosse league. La troupe laurentienne, qui en est à son année inaugurale dans cette ligue, avait rendez-vous avec l’une des équipes favorites du championnat de la Meredith Cup, les Lakers junior C de Peterborough. Le face-à-face s’est soldé en trois matchs.

Dans le cadre de ce dernier rendez-vous de la campagne, les amateurs du sport ont rempli l’aréna de Boisbriand afin d’encourager les leurs, au coup de 20 h.

«Voir l’aréna rempli pour notre dernier match des séries fût très apprécié des joueurs et l’ambiance étais au rendez-vous. C’est votre support continu qui nous permet d’offrir cette opportunité aux jeunes» , commente Terry Miller, directeur général des Kodiaks, sur les réseaux sociaux. Il faut dire que l’équipe de crosse avait grand besoin de ce support, puisqu’ils faisaient face à un défi de taille, alors dos au mur.

Aux dires de M. Miller, le premier match de cette série fut à sens unique au profit des Lakers. Par contre, la deuxième rencontre, également disputée à Peterborough, fût très serrée, malgré le résultat final affiché sur le tableau indicateur.

«Notre plan de match est d’arrêter leur jeu de puissance. Les cinq joueurs qui s’exercent sur ce jeu de puissance sont tous issus du junior A, alors que nous sommes dans le junior C. Ils sont vites. Il faut s’ajuster à la vitesse de jeu et nous voulons jouer physique, très robuste» , de mentionner ce dernier, en marge du dernier affrontement.

Un programme et un sport en ébullition

Il va sans dire que les Kodiaks, moins expérimentés, ressortent grandis de cette expérience face à une force de la ligue. On promet d’ailleurs que l’année prochaine, la situation sera bien différente, avec une troupe des plus compétitives.

«Nous avons de très bons intervenants, des entraineurs d’exception et nous développons du grand talent» , assure ce dernier.

«Nous n’avions pas d’endroit où jouer à l’époque. La Rive-Nord a son programme de crosse depuis cinq ans maintenant. Nous avons créé ce programme, qui est en fait un regroupement de quatre associations québécoises, dont celles de Laval et Terrebonne. Saint-Eustache s’est d’ailleurs ajoutée l’année dernière. Nous avons des équipes mineurs et un programme élite très prometteur.»

Le sport est sans doute peu connu du public laurentien, selon Terry Miller, mais lors du premier match de la saison inaugurale, les Kodiaks junior C ont attiré plus de 450 personnes à l’aréna de Boisbriand. «Nous désirons voir notre sport grandir et gagner en popularité auprès des athlètes et des amateurs de la région. Le spectacle est amusant à regarder. Le calibre est excellent et l’ambiance est très conviviale!»

Pour plus d’informations concernant les Kodiaks de la Rive-Nord, il suffit de visiter la page Facebook du programme «Kodiaks Rive-Nord Lacrosse» .

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top