- PUBLICITÉ -
Les Coyotes sur les traces des Nordiques

L’équipe masculine des Coyotes a remporté la finale de la Ligue. On reconnaît à gauche l’entraîneur Federico Angeles et au centre, le gardien Jason Beaulieu.

Les Coyotes sur les traces des Nordiques

Finales de la Ligue de soccer scolaire juvénile intérieur AAA

Le gardien des Coyotes de l’école secondaire Saint-Gabriel, Jason Beaulieu, a réalisé le même exploit que son homologue des Nordiques quelques jours plus tôt. Il a inscrit le but et exécuté l’arrêt gagnants des siens pour remporter le titre de champions de la Ligue de soccer scolaire juvénile intérieur AAA.

Dirigée par Federico Angeles, l’équipe masculine des Coyotes a récolté les fruits de ses efforts en ce match ultime. «Ils se donnent à fond de train. Ce résultat n’est pas étranger aux efforts mis en entraînement», estime Armando Melo, responsable du sport-études.

Le match opposant la formation de Sainte-Thérèse au Collège français s’est avéré un duel de gardiens. «Il s’agit d’un des plus beaux matchs de 0 à 0 que j’ai vus. Chaque équipe a eu quatre chances de marquer», soutient Melo. Le point tournant du match est survenu après 10 minutes de jeu. Le Coyote Jonathan Pléteau a reçu un carton rouge pour avoir riposté après s’être fait taquiner. Son équipe a dû jouer pendant 50 minutes avec un joueur en moins. «Ils ont joué la carte de la contre-attaque. Jason Beaulieu a effectué plusieurs arrêts clés», souligne-t-il.

En tirs de pénalité, le Boisbriannais a réalisé les deux premiers arrêts, mais les deux derniers tireurs de son équipe n’ont pas marqué. C’était toujours l’égalité. Le joueur de 5e secondaire a finalement marqué un but et stoppé le tir adverse. Les Coyotes sont donc champions pour une deuxième année d’affilée.

En demi-finale, ils ont gagné 8 à 0 contre les joueurs de l’école secondaire Félix-Leclerc, qui les avaient battus 8 à 4 en saison régulière. «Ç’a été une domination de bout en bout. Le capitaine et gardien Jason Beaulieu a fait de gros arrêts. Les joueurs ont profité des occasions de marquer tout en jouant dans le respect», fait remarquer Melo. Le défenseur Paolo Savaria, les attaquants Nicolas Fortin et Mathieu Lacoste, ainsi que le demi extérieur Benjamin Fonseca, ont connu un excellent match.

Le bronze pour les filles

Si les filles avaient pour objectif de disputer la finale, elles ont dû se contenter de la finale de consolation, qu’elles ont remportée en prolongation 2 à 1. Le responsable du sport-études explique le résultat par les bouleversements au sein de l’équipe. La gardienne n’était pas du match en raison de son attitude en entraînement. L’attaquante Valérie Desharnais l’a relevée. «Dans un contexte éducatif, il faut que les joueuses fassent preuve de dévouement, de respect et de performance en entraînement pour jouer un match. Sur 22 joueuses, 13 seulement enfilent l’uniforme», explique-t-il.

Entraînée par David Pilon, l’équipe féminine des Coyotes a gagné le bronze, 2 à 1, contre le Juvénat Notre-Dame. Elles ont remporté la demi-finale 4 à 3 contre l’école secondaire Pointe-Lévy. «Il manquait d’émotion. Est-ce que c’était dû à la fatigue? Maude Leclair et Leila Boudjelal ont bien fait à l’attaque. Les filles ont donné leur 100 %, mais on ne peut pas changer dans les matchs ce qu’on ne fait pas en entraînement. Leur manque de constance a fait défaut tout le long de la saison. Elles ont quand même fini troisièmes au Québec», conclut-il.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top