- PUBLICITÉ -
Les Brewers au pied du mur

(Photo Pierre Latour)

Les Brewers au pied du mur

Baseball senior

Sans vouloir chercher d’excuses, la période d’inactivité de deux semaines, entre la fin du calendrier régulier et le début des séries éliminatoires, semble avoir drôlement affecté les Brewers de Sainte-Thérèse, puisqu’ils ont perdu leurs deux premières confrontations d’une série 3 de 5 contre les Castors d’Acton Vale.

L’équipe térésienne a d’abord perdu son premier match, vendredi dernier, au parc Ducharme, par la marque de 8-7. Dans la seconde rencontre, à Acton Vale, dimanche après-midi, les Castors ont mis les Brewers au pied du mur en leur infligeant une seconde défaite de 9-6.

Rappelons qu’en vertu d’une reluisante fiche de 25 victoires et 10 revers, les Brewers avaient terminé la saison régulière parmi les quatre meilleures équipes de la Ligue de baseball senior élite du Québec. Les Brewers avaient ainsi obtenu une semaine de repos avant de commencer les séries. Pendant ce temps, les Castors d’Acton Vale, qui ont terminé au sixième rang, avec une fiche de 18 gains et 17 revers, ont éliminé les Indians de Rive-Nord en deux matchs, avec des marques serrées de 2-1 et 1-0.

La Ligue a ensuite interrompu ses activités pendant une autre semaine, en déléguant une équipe d’étoiles pour représenter le Québec au Championnat canadien, à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse.

Les coups de bâton des Brewers se font encore retentir, car ils ont tout de même frappé 22 coups sûrs en deux parties. C’est cependant la défensive et les bras des lanceurs qui laissent à désirer. D’ailleurs, le président des Brewers a résumé ainsi la performance décevante des siens. «Au parc Ducharme, a-t-il déclaré, nous avons perdu en raison des erreurs. En Estrie, ce sont les buts sur balles qui nous ont coûté le match.»

Lors de la première confrontation, la défensive a alloué quatre erreurs qui ont facilité la tâche des Castors. Au second match, le lanceur Alain Gadoua, qui avait remporté sept gains et subi aucun revers, a accordé rien de moins que sept buts sur balles au cours des trois premières manches. Le moment est plutôt mal choisi pour connaître des difficultés. Les attentes étaient grandes, car la plupart des observateurs voyaient les Brewers jusqu’en demi-finale, sinon en grande finale.
«Soudainement et malheureusement, a mentionné l’entraîneur-chef Brad Pelletier, nous ne jouons pas du bon baseball. Nous avions pourtant marqué trois points en première manche dans le second match. Alain n’avait pas de contrôle au monticule et nous avons fait encore deux erreurs coûteuses en défensive.»

Comble de malheur, l’excellent frappeur Simon Légaré s’est blessé en percutant violemment la clôture du champ extérieur, lors du match à Acton Vale. Aux prises avec une bonne commotion cérébrale et la possibilité d’un pouce fracturé, Légaré pourrait peut-être revenir au jeu d’ici quelques semaines, si les Brewers se rendaient jusqu’en finale, mais rien n’est certain.

Le président Roger Chartier reste quand même optimiste. «Nous avons, dit-il, une excellente équipe qui peut rebondir. C’est ce que j’aime dans le baseball. Ce n’est jamais fini tant que ce n’est pas fini. Notre équipe peut facilement en gagner trois de suite.»

Les Brewers jouent leur prochain match ce mardi (hier) et, si nécessaire, les prochaines parties, ce mercredi à Acton Vale, et ce vendredi, au parc Ducharme.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top