- PUBLICITÉ -
L’équipe de Guévin-Lalonde aussi bonne que les autres

(Photo Yves Déry)

L’équipe de Guévin-Lalonde aussi bonne que les autres

La Classique Marcel Tremblay – Tournoi des juniors

Malgré deux victoires et deux revers lors de la Classique Marcel Tremblay, l’équipe rosemèroise de curling peut dire mission accomplie.

Évoluant dans la catégorie juvénile pour une dernière saison, la formation de la capitaine Audrey Guévin-Lalonde s’est mesurée à des équipes juniors (niveau plus élevé), lors de ce tournoi qui se déroulait à Rosemère, les 14, 15 et 16 janvier.

À la veille du tournoi, leur entraîneur, Luc Lalonde, croyait que ses protégées seraient capables de gagner quelques matchs et, si elle en remportait deux, de se qualifier pour les rondes finales. Les filles ont effectivement remporté deux rencontres, mais cela n’a pas été suffisant pour participer à la demi-finale puisque, avec ces résultats, elles se sont trouvées à égalité avec trois autres équipes.

Guévin-Lalonde et ses coéquipières, Marie-Hélène Gingras-Chauvin, Naomi Lacroix-Béland et Laurence Gagnon ont d’abord vaincu la formation de Myriam Lévesque, 5 à 1. Elles se sont ensuite inclinées, 7 à 5, contre l’équipe d’Amanda Belliveau. Le troisième match s’est soldé en faveur des membres de l’équipe d’Anne-Sophie Langevin (les championnes du tournoi), les Rosemèroises perdant 7 à 6. Finalement, ces dernières l’ont emporté 11 à 6 contre l’équipe de Marie-Ève Boudreault. «Nous avons bien joué dans l’ensemble. Nous avons perdu les deux matchs contre les équipes avec qui nous avons fini à égalité, ce qui nous a éliminés. Ce sont des matchs qui ont été très serrés. Nous aurions pu finir avec quatre victoires et aucune défaite», soutient Luc Lalonde.

«Je suis déçue, pour ma part, parce que nous aurions pu gagner. Les deux matchs que nous avons perdus, nous les avons perdus de justesse. Nous les tenions. On manquait des pierres, raconte Audrey Guévin-Lalonde. En même temps, je suis contente, parce je sais que nous pouvons battre toutes ces équipes. Nous nous sommes améliorées depuis le début de l’année.»

Notons toutefois que les deux équipes juniors les plus fortes étaient absentes du tournoi en question.

L’entraîneur convient que ses filles manquent d’expérience. La stratégie, l’exécution des lancers, la force physique, ça vient avec l’âge, estime-t-il.

Elles participeront à un prochain tournoi provincial à la fin du mois. «Je vise la première place de ce tournoi-là et des autres à venir. Il faut aller chercher le plus de points possible pour participer à la finale du circuit provincial juvénile», fait savoir Audrey Guévin-Lalonde.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top