- PUBLICITÉ -
L'école de karaté Sunfuki de Boisbriand s’impose

L’école de karaté Sunfuki de Boisbriand s’impose

Au Challenge Rive-Nord

Les élèves de l'école de karaté Sunfuki de Boisbriand se sont imposés au Challenge Rive-Nord.

La compétition organisée par le propriétaire de l’école de karaté Sunfuki de Boisbriand, Éric Vidricaire, a accueilli près de 400 concurrents provenant du Québec et de l’Ontario, dont 32 de ses propres karatékas. Pas moins de 29 d’entre eux ont remporté une épreuve, le 31 janvier dernier. L’évènement a attiré tout près de 900 spectateurs.

Raphaël et Thomas Ferreira

Parmi les gagnants, Éric Vidricaire a souligné la prestation de Raphaël (4 ans) et Thomas (5 ans) Ferreira. Ceux-ci ont respectivement pris le 3e et 2e rang, chez les moins de 5 ans à l’épreuve du combat. «À leur première année en karaté, c’était leur première expérience en compétition. Avec une ceinture jaune, pour l’un et bleue, pour l’autre, ils ont perdu contre un karatéka à la ceinture orange. Pour leur niveau de ceinture et leur expérience, les frères Ferreira ont bien fait», soutient-il.

Massud Khidri

Dans la catégorie des 12-13 ans, Massud Khidri a terminé premier en combat et en kata, chez les ceintures débutantes, à sa première compétition de l’année. «Il a connu une bonne amélioration comparativement à l’année dernière. Il devrait obtenir sa ceinture mauve d’ici quatre mois», estime l’entraîneur.

Simon et Lara Desrochers

Chez les 14-15 ans, Simon Desrochers a terminé troisième en kata avancé (ceinture bleue et brune). Sa sœur, Lara, a quant à elle remporté la troisième place en combat, à sa première expérience de compétition chez les 12-14 ans.
«On s’attend à ces résultats parce qu’on souhaite toujours que les jeunes gagnent. Quand ils viennent nous voir avec leur trophée, on est toujours content pour eux», fait-il savoir.

Michel Gagnon

Chez les adultes, Michel Gagnon poursuit l’entraînement afin de participer, pour une deuxième fois, aux Championnats du monde. Grâce à ses performances, il participera à la sélection québécoise pour se tailler une place aux Championnats canadiens, en mai. S’il remporte le combat, il pourra aller aux Championnats du monde. «Il est le karatéka le plus avancé de l’école. Il est le seul qui puisse le faire», estime Vidricaire.
À la compétition de son école de karaté, l’homme de 44 ans a remporté l’or en combat, chez les hommes de 30 ans et plus, avancés.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top