- PUBLICITÉ -
Le retour à la maison de Charline Labonté

La Boisbriannaise Charline Labonté espère obtenir le filet

Le retour à la maison de Charline Labonté

Hockey féminin

Charline Labonté a joué son hockey mineur à Boisbriand, mais elle n’y a pas rejoué depuis sa saison bantam CC avec le Laser de Boisbriand, sauf pour une joute de bienfaisance. Cette fois, elle aura l’occasion d’affronter les Américaines avec ses coéquipières de l’équipe nationale féminine, ce jeudi, au Centre d’Excellence Sports Rousseau.

«On nous avait mentionné que nous étions pour jouer une partie à Montréal. Quand j’ai appris que c’était à Boisbriand, j’ai cru qu’on me faisait une blague. Je n’y croyais pas», a mentionné la Boisbriannaise, après l’entraînement de lundi.

«C’est vraiment spécial de venir jouer ici, a-t-elle poursuivi. J’ai reçu plein de messages d’amis qui m’ont dit qu’ils viendraient me voir jouer.»

Labonté n’a toujours pas eu la confirmation qu’elle allait être la gardienne partante pour cette rencontre, mais elle espère être envoyée dans la mêlée pour évoluer devant les siens.

Une invitation lancée

La cerbère de Boisbriand a un autre espoir, avec la visite de l’équipe nationale au CESR, c’est celui de faire tomber les préjugés: «J’espère que les personnes qui ont des doutes sur le niveau de jeu et l’intensité profiteront de notre présence ici pour venir nous voir. Ils ne seront pas déçus. C’est le plus haut niveau qui existe au hockey féminin. J’espère aussi qu’on verra plusieurs jeunes joueuses de hockey dans les gradins. C’est toujours un plaisir de les rencontrer après nos rencontres.»

Même s’il s’agit d’une partie amicale, elle assure que l’intensité sera au rendez-vous. «Il s’agit d’une préparation pour les Jeux olympiques et la rivalité est tellement grosse entre les deux équipes que chaque fois qu’on s’affronte, on veut l’emporter. D’autant plus que les chances de s’affronter en finale sont très bonnes», indique Charline.

Samedi dernier, les deux formations se sont affrontées à Burlington et la rencontre s’est terminée dans le tumulte alors que deux joueuses de chaque équipe en sont venues aux coups.

Quatrièmes Jeux olympiques pour Charline

Les Jeux olympiques de Sotchi seront les quatrièmes de la gardienne de Boisbriand et probablement les derniers. «On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, mais je crois que j’ai donné ce que j’avais à donner, confie-t-elle. Je ne crois pas me relancer dans un autre cycle de quatre ans.»

Les joueuses de l’équipe nationale doivent quitter leur appartement ou leur maison le temps d’une année pour aller vivre à Calgary, afin que toutes les filles passent l’année ensemble.

Une saison de plusieurs parties préparatoires est à l’horaire. Elles affrontent surtout des équipes midget AAA de l’Alberta, contre qui elles ont conservé un dossier de neuf victoires et quatre revers.

La rencontre à Boisbriand sera le deuxième match d’une série de six contre les États-Unis. Il y aura également le tournoi des Quatre nations et un tournoi préparatoire à Sotchi.

En bonne santé

Il y a quatre ans, la préparation en vue des Jeux olympiques a été difficile pour la Boisbriannaise puisqu’elle avait été blessée pendant quatre mois.

«Cette année, je suis en pleine santé et j’espère profiter de chaque moment, a-t-elle insisté. On vit chaque Jeux olympiques de façon différente. En tant que vétérante, je suis disponible pour répondre aux questions des jeunes de l’équipe.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top