- PUBLICITÉ -
Le peewee des Wildcats est trop fort

(Photo Pierre Latour)

Le peewee des Wildcats est trop fort

Football AAA

Avec quatre victoires en quatre matchs, l’équipe peewee des Wildcats des Laurentides montre un éloquent dossier de 203 points marqués contre seulement 13 points accordés.

Lors de sa plus récente victoire, en fin de semaine dernière, elle s’est payée le luxe de pulvériser la deuxième meilleure formation de la ligue, soit les Hornets de Sun Youth, par la marque de 57-0.

L’entraîneur en chef, Alain Gauvin, ne tarit pas d’éloges envers ses jeunes protégés. «Nous sommes, dit-il, très satisfaits de ce que nous voyons sur le terrain. L’exécution et l’intensité sont au rendez-vous autant offensivement que défensivement. Nous avons aussi une très belle profondeur, ce qui est très important pour une équipe de football.»

M. Gauvin ajoute: «À l’attaque, nous avons cinq porteurs de ballons qui peuvent faire mal à tous les jeux, de très bons receveurs, une ligne offensive énorme qui travaille à l’unisson et deux quarts-arrière, qui seraient numéro un dans n’importe quelle équipe. En défensive, nous sommes extrêmement bien balancés, avec des joueurs rapides, mobiles et agressifs.»

Moustique

Pour ce qui est des Wildcats moustiques, l’opposition était aussi plutôt faible puisqu’ils ont également écrasé les Hornets de Sun Youth par la marque de 67-0. «Il n’y avait pas beaucoup de compétition devant nous. Nous avons même été obligés de mettre la pédale douce. Nous avons donné la chance à plusieurs de nos joueurs de marquer des touchés», a indiqué l’entraîneur Alexandre Pépin.

Parmi ceux qui se sont distingués, Hans Oliva Granger a réalisé plusieurs longues courses avec le ballon, en plus d’un touché. Le botteur Frédéric Paquin-Charles a effectué de très beaux bottés, dont un de 50 verges. Ce qui est remarquable comme distance à ce niveau. En défensive, Alec Poirier se signale, depuis le début de la saison, avec une trentaine de plaqués très solides. Hans, Frédéric, Alec, et toute la troupe se dirigent vers LaSalle, ce samedi, pour venger leur seule défaite lors du second match de la saison.

Midget

La formation midget des Wildcats a remporté son deuxième match de la saison en infligeant un revers de 30-8 aux Packers de Greenfield Park, vendredi dernier au parc Ducharme.
«Notre défensive a subi une bonne course de l’adversaire pour accorder un touché au début du 4e quart, mais quand celle-ci n’accorde que huit points durant tout le match, nous avons d’excellentes chances de l’emporter», a déclaré l’entraîneur Jean-Gardy François, très fier de sa troupe.

Deux touchés par la voie aérienne ont été l’œuvre de Jonathan Chevalier et de Thierry Seyer, tandis que Jean-Sébastien Angers en a inscrit un par la course. Le botteur Michael Boucher a réussi trois placements.

Bantam

Après deux victoires pour débuter sa saison, l’équipe bantam a baissé pavillon par la marque de 28-19, devant les puissants Lions de North Shore. C’est une défaite honorable pour les troupiers de l’entraîneur Patrick Lesage puisque les Lions ont ainsi remporté une 73e victoire consécutive au cours des huit dernières années.

Avec moins d’une minute à faire, en fin de partie, le pointage était de 21-19 avant que les Lions ne marquent un dernier touché. Vincent St-Louis, avec deux, et Frédéric Robitaille ont inscrit les majeurs pour les Wildcats. Leur prochaine rencontre aura lieu au parc Ducharme, ce samedi, à 18 h.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top