- PUBLICITÉ -
Le FC Boisbriand marque enfin

La milieu de terrain, Mélanie Sasseville, a été responsable de deux des trois buts de sa coéquipière Lisa-Marie Pelletier.

Le FC Boisbriand marque enfin

Soccer féminin senior AAA

L’équipe féminine de soccer senior de Boisbriand a réussi à ajouter une deuxième victoire à sa fiche, grâce à un gain de 3 à 2 sur la formation de Saint-Hubert.

L’entraîneuse-chef, Sophie Drolet, était évidemment contente de la victoire, mais mentionnait tout de même qu’il ne s’agissait pas du meilleur match de ses protégées. «Nous avons joué de meilleurs matchs que ça, que nous avons perdus», soutient-elle.

L’équipe de Saint-Hubert, sixième au classement, était d’ailleurs sortie victorieuse de sa première rencontre en début de saison, par la marque de 2 à 1. «Nous avions joué une première demie exécrable. C’était trop peu trop tard quand nous sommes revenues dans le match, se rappelle-t-elle. Nous avons mieux fait cette fois-ci surtout offensivement. Nous avons effectué des pièces de jeu que nous ne sommes pas habituées de faire.»

Les trois buts du FC Boisbriand ont été inscrits par Lisa-Marie Pelletier qui, du coup, est sortie de sa léthargie avec ses trois premiers filets de la saison. «Elle aurait pu en marquer deux autres. Il était temps que ça débloque. Je pense qu’elle est bien relancée. Elle avait un problème de confiance parce qu’elle ne marquait pas de but. Ça va lui avoir fait du bien à elle et au reste de l’équipe», estime Drolet.

Sophie Drolet fait remarquer que, l’an dernier, Pelletier était à l’âge de jouer junior et, qu’en ligue élite, elle était parmi les meilleures buteuses. «Passer du niveau U18 à senior a été une grosse étape pour elle. Elle a dû s’adapter au niveau de jeu et cela lui aura pris une demi-saison», constate-t-elle.

La joueuse de milieu, Mélanie Sasseville, a été responsable de deux des buts de Pelletier, réalisant les passes nécessaires pour la réussite de ses tirs.

Le FC Boisbriand joue son prochain match contre l’Association trifluvienne, qui les suit au classement, soit au dernier rang. Cette formation n’a pas réussi à remporter un seul match encore. «Ce ne sera pas un match facile même si nous les avons battues 4 à 0. Nous ne sommes pas une équipe qui peut s’asseoir. Avec les déboires que nous avons connus, j’ose espérer que personne ne pense prendre ce match à la légère. Nous n’avions pas eu de difficulté à marquer des buts contre Trois-Rivières», mentionne-t-elle.

Sophie Drolet croit que si son équipe veut obtenir du succès à la Coupe du Québec, qui se déroulera à la fin août, elle doit aligner quelques victoires d’ici là.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top