- PUBLICITÉ -
Le bosseur Mikaël Kingsbury a d’autres défis à relever

Crédit photo FIS

Victorieux deux fois en janvier dernier à Deer Valley, Mikaël Kingsbury tentera de répéter l’exploit lors des Championnats du monde qui se dérouleront au même endroit, au mois de février prochain.

Le bosseur Mikaël Kingsbury a d’autres défis à relever

Une 10e saison pour le double médaillé du monde

Après avoir vécu une saison de rêve en 2017-2018, avec une médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud, et raflé deux autres Globes de cristal, Mikaël Kingsbury entreprendra ce vendredi 7 décembre une 10e saison en bosses sur le circuit de Coupe du monde.

Déjà détenteur d’un record de 49 victoires en 90 départs, l’athlète de Deux-Montagnes sera dès le départ à la recherche d’une 50e médaille d’or lors de cette première compétition qui sera disputée à Ruka, en Finlande.

Il s’agit d’une piste qu’il affectionne particulièrement puisqu’il y a remporté à ce jour six victoires en huit présences. Par la suite, il y aura 11 autres épreuves au programme de cette saison 2018-2019 qui culminera lors de la fin de semaine des 2 et 3 mars, dont celles comptant pour les Championnats du monde.

Plus fort physiquement

«Je suis plus léger, mais je me sens plus fort physiquement. Je me suis entraîné plus fort que l’année avant les Jeux olympiques. J’ai surtout travaillé fort sur mes virages et ma vitesse. Je sens que la progression est encore là» , a confié, en entrevue au Journal de Montréal, l’athlète âgé de 26 ans, lors de la récente présentation des équipes masculines et féminines de ski acrobatique.

Aussi, celui qui est devenu le vétéran de l’équipe des bosses croit qu’il peut encore s’améliorer et relever de nouveaux défis dans ce cycle de quatre ans qui l’amènera aux Jeux olympiques d’hiver de Beijing, en Chine, en 2022. Parmi ceux-ci, il y a bien sûr cette 50e victoire qui ne tardera pas à se concrétiser et un des huitièmes Globes de cristal consécutif en bosses et toutes compétitions confondues de ski acrobatique.

Se reprendre aux Championnats du monde

Et, pourquoi pas? , un doublé au Championnat du monde à Deer Valley, au mois de février prochain, ce qu’il n’a pas encore été en mesure de réaliser jusqu’à maintenant.

À ces Championnats, qui se déroulent aux deux ans, il compte sept podiums en huit départs et quatre participations. Du nombre, il a terminé premier en 2015 lors de l’épreuve en parallèle à Kreischberg, en Autriche, et premier en 2013 lors de la descente en simple, à Voss-Mykdalen, en Norvège. La seule fois où il a été exclu du podium, c’était il y a deux ans, à Sierra Nevada, en Espagne, lors de l’épreuve en parallèle, alors qu’il avait été écarté de la ronde des 16. En simple, il avait terminé troisième. «C’est sûr que je veux me reprendre» , n’a pas hésité à dire le principal intéressé lorsque la question a été abordée.

Aussi, pour la saison à venir, Mikaël Kingsbury aura un nouvel entraîneur en la personne de Michel Hamelin qui s’est vu confier la tâche de s’occuper de tous les bosseurs de l’équipe canadienne, lui qui dirigeait jusqu’à ce jour l’équipe des femmes.

Notons, enfin, que les réseaux CBC et Radio-Canada présenteront, encore cette année, quelques compétitions de ski acrobatique sur leurs sites Web respectifs, dont la Coupe du monde FIS de ski de bosses ce vendredi 7 décembre. Par ailleurs, ceux qui voudront suivre de près les Championnats du monde FIS à Deer Valley, du 1er au 10 février, pourront le faire sur les sites Web des deux réseaux, qui diffuseront tous les événements à l’affiche en direct.

Bref, la nouvelle saison du «King des bosses» s’annonce pour le moins excitante et sera assurément fort intéressante à suivre au cours des prochains mois.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top