- PUBLICITÉ -
L’attaque des Nordiques en panne

(Photo Yves Déry)

L’attaque des Nordiques en panne

Soccer collegial AAA

Le dernier week-end n’a pas été très facile pour les Nordiques qui ont été blanchis deux fois. L’équipe masculine de soccer AAA du Collège Lionel-Groulx a été battue 1-0 par Sainte-Foy, vendredi soir, au parc Ducharme, puis c’est John Abbott qui, dimanche, a eu le dessus 3-0.

 

«L’attaque est en panne, lance d’entrée de jeu l’entraîneur-chef des Nordiques, Armando Melo. Le côté positif de la chose, c’est qu’au moins, les occasions sont là.»

Ces deux défaites consécutives, jumelées à leur victoire et leur défaite du début de la saison, placent les Nordiques dans une ennuyeuse position puisqu’ils se classent actuellement sixièmes sur les sept équipes de la ligue collégiale AAA.

Ordinaires contre Sainte-Foy, absents à John Abbott

Un excès de confiance, peut-être, a joué des tours à la troupe de Melo. «Contre Sainte-Foy, je qualifierais le match d’ordinaire , explique celui qui s’attendait à mieux de ses protégés. Il y a peut-être eu un laisser-aller puisque c’était Sainte-Foy et l’an dernier, on les battait à plate couture. Mais il n’y a personne qui nous donnera gratuitement une victoire.»

«Sainte-Foy a profité des occasions qu’elle a eues. L’action individuelle de ses attaquants nous a aussi fait très très mal», souligne Melo.

Contre John Abbott, ce sont les 25 premières minutes de jeu qui ont fait mal puisque les trois buts ont été marqués uniquement dans cette période. «Autant notre gardien de but Raphaël Bélanger Vaillancourt avait été solide face à FX-Garneau, la semaine dernière, autant ça a été un match difficile pour lui contre John Abbott », regrette Melo, dont l’équipe s’est présentée en territoire étranger sans l’attaquant Alexandre Alivojvodic et le défenseur Dominic Martella, tous deux exclus puisque les arbitres leurs avaient remis un carton rouge lors du premier match de la fin de semaine.

Si le dirigeant des Nordiques a noté la faiblesse de son gardien, il manquait également un petit quelque chose au reste de l’équipe. «En début de match, les joueurs étaient amorphes et nous ne faisions pas grand-chose de bon. Nous n’avons gagné aucun duel et John-Abbott était toujours le premier sur le ballon.»

Melo a profité de la pause après la première demie pour secouer ses troupes et les Nordiques sont retournés sur le terrain animé d’un deuxième souffle. Les représentants de Lionel-Groulx avaient davantage le contrôle du ballon. «John-Abbott n’a traversé le terrain qu’une seule fois en deuxième demie», relate l’entraîneur.

Le capitaine des Nordiques, Maxime Leconte, a notamment raté toute une chance de marquer en frappant la barre horizontale lors d’un coup franc, à la 55e minute de jeu. «Cela aurait pu être le point tournant du match. Encore là, nous avons eu quelques occasions de marquer, mais nous n’avons pas pu les terminer.»

Malgré la défaite, Melo se réjouit tout de même un peu de l’attitude de ses joueurs en deuxième demie. «Nous avons retrouvé ce que nous avions lors de notre victoire à FX-Garneau. Ils jouaient avec beaucoup de cœur, gagnaient leurs duels et étaient présents physiquement et dans tous les aspects du jeu.»

La finition au menu

Comme, selon Melo, le plus difficile est de se rendre devant le filet, le plus facile reste à faire. «Il reste à travailler sur la finition de nos jeux et c’est ce que nous avons fait au cours de nos derniers entraînements. Il nous reste à l’appliquer contre Vanier vendredi soir.»

Melo compte sur une victoire au Collège Vanier pour relancer son équipe. Vanier a connu un passage creux contre les Élans du Collège François-Xavier-Garneau, s’inclinant 9-0 la fin de semaine dernière. «C’est une équipe qui est atterrée alors il faut en profiter. Une victoire est importante si nous voulons conserver l’objectif de terminer parmi les quatre premiers de la ligue.»

L’objectif sera de compter le premier but le plus rapidement possible. «Il faudra leur mettre la pression dès la première seconde et ne pas les laisser respirer afin que leur défaite de 9-0 leur revienne en tête et qu’on puisse capitaliser là-dessus. Si on leur laisse un brin d’espoir, ils continueront de lutter.»

Le gardien Dominic Chaumont obtiendra son premier départ de la saison et ce sera aux vétérans de faire justice à l’équipe puisque seules les recrues Keven Perreault et Alexandre Alivojvodic seront de l’alignement partant. «C’est aux vétérans d’amener l’équipe où elle doit aller. C’est à eux de nous sortir de ce bourbier», conclut Melo.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top