- PUBLICITÉ -
L'AS Blainville s'effondre en deuxième

Après n'avoir assisté qu'à un seul entraînement la semaine dernière

L’AS Blainville s’effondre en deuxième

Première Ligue de soccer

Il y avait invasion gatinoise dans la région, dimanche. Alors qu'au hockey les Olympiques rendaient visite à l'Armada, à la même heure débutait un match de la Première Ligue de soccer, au parc Blainville, entre le FC Gatineau et l'AS Blainville.

Dans les deux cas, l’équipe locale a levé le pied après avoir pris les devants, pour finalement voir l’adversaire gatinois venir de l’arrière et remporter la rencontre. L’AS s’est ainsi inclinée par la marque de 3 à 1.

«(Le gardien) Jean‑Lou Gosselin a été le seul joueur qui a joué tout son match à la hauteur de nos attentes, a mentionné l’entraîneur Jean‑Pierre Cériani. Sans qu’on ne sache trop pourquoi, les autres n’avaient pas le cœur à l’ouvrage.»

Abdoulaye Sylla n’était d’ailleurs pas de la formation partante. N’ayant pris part qu’à une seule séance d’entraînement la semaine dernière, il est demeuré au banc jusqu’à la 55e minute, alors qu’il est venu relever Nicolas Bertrand. Hoshang Noor Ali a également été rayé de la liste des partants, mais c’était en raison du retour au jeu d’Abel Moleka, remis de sa blessure.

Tout avait pourtant bien démarré pour l’AS. Dès le début de la rencontre, le défenseur blainvillois Stuardo Bonilla y est allé d’un jeu spectaculaire pour empêcher le ballon de pénétrer dans le but de son équipe. L’AS bénéficiait alors du momentum et a pris les devants à la 21e minute, quand Robert‑Guy Léonard a repéré Nicolas Bertrand qui, bien posté devant le filet, a inscrit le premier but de la rencontre.

Blainville a maintenu la cadence durant toute la première demie, Maxime Leconte et Simon Beaulieu y allant de quelques jeux qui ont soulevé les 451 spectateurs présents. C’est Gatineau qui a toutefois marqué le but suivant, créant l’égalité 1‑1 tout juste avant la mi‑temps.

La seconde demie fut celle des visiteurs, l’AS n’ayant jamais réussi à maintenir ou reprendre sa cadence. Gatineau en a donc profité pour inscrire deux autres filets, au grand dam du gardien-entraîneur Jean‑Lou Gosselin, qui a continué de fournir une performance sans reproche, en plus de fournir quelques engueulades à ses coéquipiers, sur le terrain.

«Je ne prends pratiquement jamais la parole dans le vestiaire, après un match. Je laisse généralement mes vétérans le faire. Aujourd’hui, je l’ai fait. J’ai tenu à rappeler à l’équipe que ce résultat était la conséquence du manque de sérieux à l’entraînement», a raconté Jean‑Pierre Cériani, qui a déploré les absences ou retards de quelques joueurs.

Le prochain match de l’AS n’aura lieu que le 30 août, alors qu’elle rendra visite au FC L’Assomption. D’ici là, elle tiendra quatre ou cinq séances d’entraînement. L’alignement de départ à L’Assomption devrait constituer une bonne indication de ceux qui ont bien saisi le message et réagi de manière professionnelle.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Metro Rosemere
- PUBLICITÉ -
Top