- PUBLICITÉ -
L'AS Blainville ralentie ... par l'arbitre

SourceURL:file://localhost/Volumes/Text/A)-TEXTES%20JOURNALISTES/%20TEXTES%20NOI%20et%20VMI/07%20juillet%202013/27%20et%2031%20juilet/JFMasvsstleonard20130721%20-C.doc @font-face { font-family: "Times New Roman"; }@font-face { font-family: "Arial"; }@font-face { font-family: "Liberation Serif"; }@font-face { font-family: "DejaVu Sans"; }p.MsoNormal

L’AS Blainville ralentie … par l’arbitre

Première Ligue de soccer

L'AS Blainville et le FC Saint-Léonard ont fait match nul 0 à 0, dimanche, au parc Blainville. Les locaux auraient certes dû connaître un meilleur sort. Contrairement à ce que peut laisser supposer la marque finale, les hommes de Jean‑Pierre Cériani ont offert tout un spectacle aux 417 spectateurs présents. Mais en ce qui concerne le spectacle, la compétition n'est pas nécessairement venue des visiteurs, champions de la saison dernière. C'est plutôt l'arbitre du match qui a volé la vedette.

Les décisions de l’officiel ont fait réagir les spectateurs tout au long de la rencontre. L’homme orangé s’est cependant attiré des foudres plus sérieuses à la 32e minute lorsque, sans que personne ne sache trop pourquoi, il a décerné un carton rouge à Simon Beaulieu.

Sur le jeu, Beaulieu fonçait avec le ballon vers le filet adverse, lorsque le défenseur Anel Beaucicot s’est interposé pour tenter de l’arrêter. L’attaquant blainvillois a poursuivi sa course et les deux joueurs se sont retrouvés au sol.

Rencontré à sa sortie du terrain, Simon Beaulieu fulminait. «L’arbitre a prétendu que j’avais volontairement poussé l’autre joueur. C’est ridicule!» De son côté, Jean‑Pierre Cériani en avait aussi long à dire. En point de presse, après le match, il ne s’est pas gêné pour critiquer l’officiel: «C’était un match correct, les deux équipes jouaient tactique, il n’y avait pas de faute. Il n’avait pas à donner un carton rouge sur ce jeu. C’est lui qui a envenimé les choses et c’est dommage», a déclaré l’entraîneur.

Cériani a de plus ajouté que le retrait de Simon Beaulieu avait eu un impact majeur sur l’issue de la rencontre. «On n’avait plus qu’un seul attaquant contre quatre défenseurs. Quand on a Simon Beaulieu et Abdoulaye Sylla, en grande forme comme ils le sont en ce moment, en retirer un des deux, c’est un gros morceau qu’on nous retire et gratuitement en plus. Je suis déçu», a‑t‑il poursuivi.

Notons que malgré le fait qu’ils aient joué à 10 contre 11 pour les deux tiers de la rencontre, les joueurs de l’AS ont dominé le jeu. Plusieurs séquences ont fait bondir les partisans des Bleus de leur siège.

Blainville disputera son prochain match le 4 août. Elle rendra alors visite à Mont‑Royal– Outremont. Simon Beaulieu purgera sa suspension d’un match pour son carton rouge. Il en sera de même pour Nicolas Bertrand, qui a cumulé trois cartons jaunes depuis le début de la saison.

Avec une séquence de 6 matchs consécutifs sans avoir subi la défaite, l’AS se retrouve maintenant au 5e rang du classement de la PLSQ, devant L’Assomption et Boisbriand, avec une récolte de 10 points. Le FC Saint-Léonard est maintenant seul en tête, avec 20 points, suivi du FC Brossard avec 19 points.

De bons mots pour Émond

L’entraîneur Jean‑Pierre Cériani avait de belles choses à raconter concernant son jeune attaquant Sébastien Émond. «Il travaille fort. Il a l’attitude, le comportement et l’envie de gagner. C’est un jeune de chez nous qui a eu l’intelligence d’être patient et de croire en nous, lorsqu’il est arrivé avec l’équipe. Il mérite sa place de titulaire.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top