- PUBLICITÉ -
Lamontagne enlève l’étape blainvilloise

Photo Hugo Vincent:

Lamontagne enlève l’étape blainvilloise

Grand Prix jumping du Québec

Après une semaine d’activités, la Classique équestre de Blainville bat résolument son plein. Le premier bloc de compétitions s’est terminé dimanche, avec la présentation du Grand-Prix Jumping Québec. Alors que 37 couples cavalier-cheval s’y mesuraient, c’est un athlète de la région, François Lamontagne, de Saint-Eustache, qui a enlevé les grands honneurs.

Le suspense s’est invité dans la compétition jusqu’à la fin de l’épreuve, qui a été chaudement disputée entre les cavaliers. Lors de la première manche éliminatoire, huit cavaliers ont réussi un parcours parfait, ce qui leur a permis de retourner sur la piste de 550 mètres pour le barrage et se mesurer dans une toute nouvelle compétition en réduisant les obstacles de 13 à 6.

Un à un les compétiteurs sont venus gruger quelques secondes afin de prendre la tête de la manche ultime. L’Ontarien Yan Candele obtient alors le chrono à battre, avec Azzaro Van’t Hagenhof, mais François Lamontagne, seul Québécois de la finale, et Unik Circa, n’avaient pas dit leur dernier mot en retranchant plus de deux secondes au temps de Candele. Ce dernier, qui avait une dernière chance de s’imposer avec sa monture Game Ready, a encore été plus rapide, mais il a fait tomber une barre au passage, ce qui l’a fait reculer au cinquième rang.

Aussi de la compétition, Laurence Addison, de Lorraine, et sa monture C-Tje, ont terminé au 28e échelon.

D’Errico prend la tête

Olivia D’Ericco (She’s The One), originaire de Saint-Sauveur, a enlevé la sixième épreuve qualificative des Championnats équestres canadiens. Elle a devancé Sarah Lemieux (Udilo), de La Prairie, et Maude-Marie Bolduc (High Flight), de Saint-Eustache, qui ont ravi les médailles d’argent et de bronze. Seules les trois médaillées ont réussi un double sans-faute à cette épreuve disputée sur 530 mètres où 11 obstacles étaient à contourner.

D’Ericco, qui cumule maintenant 54 points en six compétitions, a ainsi pris la tête du classement des qualifications en vue des Championnats équestres canadiens. La jeune cavalière de 16 ans a délogée la Roseméroise Emmanuelle Bolduc, auparavant meneuse du classement, qui n’a pas été en mesure de marquer des points à Blainville. Bolduc, détentrice de 32 points, a glissé au deuxième échelon.

Une autre épreuve de qualification sera présentée dans le cadre de la Classique équestre de Blainville, le 16 juillet.

Les trois premières places à Candele

Venu à Blainville en compagnie de jeunes chevaux, Yan Candele s’est emparé des trois premières places de l’épreuve Bienvenue à 1,40 mètre, dotée d’une bourse de 10 000$. Inscrit avec trois montures différentes, Candele a été le seul à réaliser un double sans-faute sur le parcours de 590 mètres juchés de 12 obstacles, ce qui lui a permis de remporter la compétition. C’est en compagnie de sa monture La Carlotta Singular qu’il a obtenu le meilleur temps. C’est sur Game Ready et Azzaro Vant Hagenhof qu’il a respectivement raflé les deuxième et troisième rangs.

Aussi de cette épreuve, Nicolas Bayzelon, de Carignan, en Montérégie, en selle sur Artan, a été le meilleur Québécois en terminant 10e sur les 29 couples cavalier-cheval en lice.

La crème de la crème

Plusieurs cavaliers de renom sont attendus cette fin de semaine, au Parc équestre de Blainville, où les compétitions se poursuivent jusqu’au 17 juillet. Des athlètes provenant des quatre coins du monde seront de la partie dans les diverses compétitions qui sont au programme, notamment le Grand Prix, la Coupe des nations et des qualifications en vue de la finale de la Coupe du monde, qui seront les épreuves à surveiller avec attention.

Il ne faut surtout pas manquer François Lamontagne, vainqueur de l’édition 2010 de la qualification pour la finale de la Coupe du monde, qui tentera de réussir cet exploit une deuxième année d’affilée.

Des activités de toutes sortes sont également prévues au cours de la fin de semaine. Il y en aura pour tous les goûts. À ne pas manquer, ce retour en arrière que la Classique équestre de Blainville vous offre en présentant des joutes médiévales. Pour les tout-petits, des tours de poney sont aussi au programme tandis que les amateurs de voitures anciennes seront également comblés puisqu’une exposition de 50 bolides antiques est présentée sur place.

Pour ne rien manquer des compétitions, il est également possible, sur le Web, de suivre les performances des cavaliers tout le week-end en visitant le site [www.classiqueblainville.com].

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top