- PUBLICITÉ -
La saison des Nordiques est terminée

(Photo Michel Chartrand)

La saison des Nordiques est terminée

Hockey junior AAA

Les Nordiques du collège Lionel-Groulx ont provoqué un sixième match dans la série demi-finale 4 de 7 les opposant aux Cougars du collège Champlain de Sherbrooke, mais la saison est terminée puisqu’ils ont subi un quatrième revers, par la marque de 3-2, au terme de la dernière rencontre disputée dimanche, à l’aréna de Sainte-Thérèse.

Les joueurs térésiens avaient effectivement évité l’élimination, le vendredi précédant à Sherbrooke, en jouant une partie sans bavure, assortie d’une prestation éblouissante du cerbère Guillaume Tartre. Après cette victoire de 4-1, l’entraîneur-chef Jean-François Sénéchal avait déclaré: «Mes joueurs ont suivi le plan de match à la lettre. Nous sommes définitivement revenus dans la série avec ce deuxième gain consécutif. Les Cougars jouent très bien dans leur système de jeu. Nous avons aussi notre propre système. Les 20 ans ont levé leur jeu d’un cran. Ils ont joué tout un match.»

Anthony Pittarelli, Maxime Martineau, Jeff Falcon et Marc-André Tourigny, dans un filet désert, ont marqué les buts des Nordiques lors de cette partie.

De retour à Sainte-Thérèse, par un beau dimanche après-midi, plus de 700 personnes sont venues assister au sixième duel de la série entre les deux équipes. Ce sont les Cougars qui ont ouvert la marque, en désavantage numérique, lors de la quatrième minute de la première période. Deux minutes plus tard, les Nordiques profitaient d’un autre avantage numérique pour provoquer l’égalité, grâce au filet marqué par Marc-André Julien.

Au deuxième vingt, les Cougars ont été les seuls à s’inscrire au pointage. Ils ont pris les devants 2-1 quand le gardien Guillaume Tartre a échappé un dur lancer qui s’est dirigé ensuite tranquillement à côté de la cage. Un autre Cougar, placé à proximité, a vite fait de récupérer cette rondelle pour la loger dans le haut du filet abandonné.

En ce qui concerne la troisième période, l’équipe de Sherbrooke a bien exercé son contrôle du jeu pendant les huit premières minutes de jeu. Toutefois, le Nordique Vincent Thériault a semé l’euphorie dans la foule, alors qu’il a logé un puissant revers dans la lucarne du filet adverse. C’était l’égalité, 2-2.
À la quinzième minute, le meilleur trio des Sherbrookois, composé de Gagnon, Buntic et Belzile, a marqué le but qui devait mettre un terme à la saison des Nordiques. Ces derniers ont vraiment tout fait pour revenir dans le match. Lors d’une descente d’un bout à l’autre de la patinoire, le capitaine Alexandre Gagnon a essuyé une violente mise en échec d’Émile Bouchard, un hockeyeur de 6 pi 2 po et pesant 205 livres, fils de l’ancien Glorieux Pierre Bouchard.

Ce dernier a écopé une pénalité majeure pour coup au visage, mais les Nordiques n’ont pu en profiter. Pour ce qui est du capitaine Gagnon, qui en était à son dernier match chez les juniors, il a dû être transporté à l’hôpital, victime d’une dislocation du coude, d’une lacération au visage et d’une commotion cérébrale. L’état-major des Nordiques va réviser cet incident sur film pour voir s’il y a matière à demander une sanction.
«On s’est battus jusqu’à la fin. Nous avions une jeune équipe avec 11 recrues. Pour se rendre aussi loin en séries, mes gars ont démontré beaucoup de caractère», a terminé l’entraîneur Sénéchal.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top