- PUBLICITÉ -
La rivalité entre Lionel-Groulx et Alma continue

(Photo Yves Déry)

La rivalité entre Lionel-Groulx et Alma continue

Hockey collégial masculin

Après être allés chercher une victoire de 2-1 à Alma, à la fin du mois de février, les Nordiques se sont fait jouer le tour à domicile, samedi dernier.

Les hockeyeurs térésiens, qui affrontaient les Jeannois pour une deuxième fois en autant de semaines, se sont fait souffler la victoire en prolongation, dans une rencontre riche en revirements qui s’est terminée par le pointage de 7-6 en faveur des visiteurs.

Les Nordiques avaient pourtant pris une avance de trois buts après un peu plus de six minutes de jeu, en première période, notamment grâce au travail de l’ancien porte-couleurs des Jeannois, Pier-Olivier Hudon, qui a visé juste à deux occasions.

Michael Robert s’est également illustré en marquant une première fois cette saison. «Même moi, ça m’a étonné que l’on puisse partir aussi fort!» raconte l’entraîneur-chef des Nordiques, Benoit Bohémier.

Le meilleur marqueur des Nordiques a cependant ensuite reçu un coup qui l’a écarté du jeu. «Un joueur de l’autre équipe l’a frappé, et on l’a perdu pour le reste de la période. Le geste est resté impuni», fait remarquer Bohémier.

En l’absence de Hudon, les Jeannois sont parvenus à égaler la marque, comptant trois buts d’affilée avant la fin de la troisième période. «C’est le gros morceau de notre équipe, donc lorsqu’il est parti, nous sommes tombés de moitié.»

C’était donc un retour à la case départ en deuxième période. «Il fallait montrer à nos adversaires que leurs trois buts ne nous affectaient pas», poursuit Bohémier. Les Nordiques ont élevé leur niveau de jeu à la défensive en réduisant le nombre de tirs vers leur gardien Philip Boivin et se sont illustrés en zone adverse. Alexandre Corbeil et Alexandre DaPonte ont tous les deux déjoué le cerbère du cégep d’Alma afin de permettre aux Nordiques de reprendre l’avantage.

«Au retour dans la chambre des joueurs, on a averti les gars. Il ne fallait pas se faire prendre au jeu une deuxième fois. S’ils avaient réussi à remonter en première période, ils pouvaient encore le faire.»

Les joueurs d’Alma n’ont pas tardé à frapper, marquant à la 28e seconde du troisième tiers. Si les Nordiques à la confiance effritée ont pu répliquer quelques minutes plus tard, avec un but de Vincent Deslauriers, leurs adversaires ont réussi à déjouer Philip Boivin deux autres fois avant le dernier coup de sifflet, pour niveler le pointage à 6-6.

«On s’est dit que ce serait mieux en prolongation», explique Bohémier. Le pire est toutefois arrivé après seulement 43 secondes de jeu. Le Jeannois MathieuTremblay a eu le meilleur sur Boivin pour sceller l’issue du match. «Les gars ont eu une bonne claque et c’est dommage pour Philip qui a fait face à 53 tirs dans la rencontre. Mais on a décidé de regarder devant et se préparer pour les prochains matchs.»

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top