- PUBLICITÉ -
La région comptera 16 patineurs

Daniel Audette

La région comptera 16 patineurs

LHJMQ

La saison de la LHJMQ s’est mise en branle, il y a deux semaines, et les joueurs qui prenaient part à des camps de la Ligue nationale de hockey sont maintenant de retour dans le circuit Courteau. Le Nord Info a recensé un total de 16 joueurs de la MRC de Thérèse-De Blainville, en espérant ne pas en avoir échappé.

De ce nombre, seulement deux en seront à leur première saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et les deux endosseront l’uniforme du Drakkar de Baie-Comeau. Le Blainvillois Guillaume Beaudry et le Rosemèrois Nicolas Meloche feront partie de la brigade défensive de l’équipe nord-côtière.

Beaudry a été sélectionné en sixième ronde, en 2012, tandis que Meloche a été un choix de premier tour en 2013. Meloche a marqué un but et récolté trois passes en quatre rencontres, depuis le début de la saison.

Sherbrooke l’emporte

C’est le Phoenix de Sherbrooke qui comptera sur le plus grand nombre de joueurs de la région dans son uniforme, alors qu’ils seront quatre à porter les couleurs de la formation estrienne.

En attaque, Daniel Audette, de Blainville, tentera de prouver pourquoi il a été le tout premier choix de l’histoire de l’équipe et de l’encan 2012, et l’Anneplainois Vincent Deslauriers continuera de jouer avec hargne.

À la ligne bleue, le Boisbriannais Carl Neill devrait s’affirmer comme un leader, alors que le Rosemèrois Mathieu Boily tentera de prendre un nouveau départ. Aux prises avec des blessures à l’épaule au cours des deux dernières années, il n’a joué que 38 matchs en deux ans ; il espère demeurer en santé.

Le solide gaillard a raté les trois premiers matchs de la saison en raison d’une blessure à l’œil, mais il était à son poste, dimanche, pour la première victoire de l’année du Phoenix.

Encore Victoriaville

Les Tigres de Victoriaville ne viennent pas loin derrière, avec un total de trois joueurs. Carl-Antoine Delisle, de Blainville, jouera un rôle de premier plan avec la formation du Centre du Québec. Après deux week-ends d’activité, il pointe au 10e rang dans la colonne des meilleurs marqueurs de la LHJMQ, grâce à une récolte de trois buts et trois passes en quatre parties.

Le jeune Boisbriannais Nick Marois s’est taillé un poste, lui qui a joué pour les Saguenéens de Chicoutimi et les Screaming Eagles du Cap Breton, l’an dernier. Marois a été acquis au mois d’août, en retour de Francis Brunelle et Étienne Lavoie.

Le défenseur Blainvillois Jonathan Diaby fait également partie de cette formation, mais il sera à l’écart du jeu jusqu’à la mi-décembre en raison d’une opération à une épaule. Diaby a été un choix de troisième ronde, au dernier repêchage de la LNH, des Predators de Nashville.

Un gardien et deux défenseurs

Dans les autres formations, les joueurs de la région se retrouvent en tant que seul porte-étendard de leur patrie. De ce nombre, on ne compte qu’un gardien de but en Zachary Fucale, et deux autres défenseurs, en Kevin Laliberté et Maxime Gravel.

Fucale n’a plus besoin de présentation, lui qui a été choisi en début de deuxième ronde par le Canadien de Montréal, en juin dernier, et qui a remporté la Coupe Memorial avec les Mooseheads d’Halifax.

Avec encore deux bonnes années dans le circuit Courteau, il pourrait bien écrire son nom dans le livre des records de la LHJMQ. Toujours avec les Mooseheads, il devrait être plus sollicité cette saison avec les départs, entre autres, de Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin, qui feront leurs débuts professionnels.

Invité au camp des recrues du Canadien, le Blainvillois Maxime Gravel a déménagé ses pénates de Rimouski à Val-d’Or, alors qu’il a été acquis en retour de trois choix au repêchage, dont un choix de première ronde.

Kevin Laliberté, de Bois-des-Filion, en sera à sa deuxième année avec l’organisation des Islanders de Charlottown. L’équipe de l’Île du Prince-Édouard est toujours invaincue après quatre matchs.

Des attaquants de premier plan

Les Boisbriannais Charles Hudon (Chicoutimi) et Marc-Olivier Roy (Blainville-Boisbriand) ainsi que les Rosemèrois Anthony DeLuca (Rimouski) et Francis Perron (Rouyn-Noranda) joueront un rôle de premier plan au sein de leur formation respective.

Si les trois premiers devraient figurer parmi les meilleurs pointeurs de la LHJMQ, Perron devrait prendre sa place afin de prouver aux recruteurs des différentes équipes de la LNH qu’il mérite d’être sélectionné en juin.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top