- PUBLICITÉ -
La région bien représentée à la Soirée des Aramis

François Lamontagne, de Saint-Eustache, est nommé dans la catégorie «Athlète de niveau international».

La région bien représentée à la Soirée des Aramis

Sports équestres

La 5e édition de la Soirée des Aramis aura lieu le 6 avril à Drummondville. Organisé par Cheval Québec, cet événement est destiné à récompenser les meilleurs représentants québécois de l’industrie équine, toutes catégories confondues, en leur octroyant un Aramis. Plusieurs cavaliers de la région pourraient revenir de cet événement avec l’un de ces précieux trophées.

La 5e édition de la Soirée des Aramis aura lieu le 6 avril à Drummondville. Organisé par Cheval Québec, cet événement est destiné à récompenser les meilleurs représentants québécois de l’industrie équine, toutes catégories confondues, en leur octroyant un Aramis. Plusieurs cavaliers de la région pourraient revenir de cet événement avec l’un de ces précieux trophées.

C’est notamment le cas de François Lamontagne et Pierre Dubuc de Saint-Eustache. Nommé dans la catégorie «Athlète de niveau international» , François Lamontagne est membre de l’équipe canadienne depuis 2012 et s’illustre au niveau Grand Prix depuis l’âge de 15 ans. En 2018, il est sélectionné sur l’équipe canadienne pour la Coupe des nations de La Baule et de Rome. Il s’est aussi distingué à la Coupe Progress Energy 1,55 m à Spruce Meadows avec une 3e position.

- Publicité -

Quant à Pierre Dubuc, il est finaliste dans la catégorie «Athlète Senior sur la scène canadienne en équitation western» . Spécialiste en course de barils et grand passionné des chevaux, Pierre a connu une année emplie de succès avec Streakin Money Red, au Québec, au Festival western de St-Tite et aux États-Unis. Son cheval Streakin Money Red est d’ailleurs finaliste dans la catégorie «Meilleur Cheval Origine Québec de compétition» .

Blainville et Mirabel aussi représentées

Ailleurs dans la région, soulignons également les nominations de Justine Guindon, de Blainville, Daniel Bouchard et Estelle Motta, de Mirabel, de même que celle du Club équestre de Mirabel, nommé comme «Club de l’année» .

Nommée dans la catégorie «Athlète Junior sur la scène canadienne en TREC» , Justine Guindon a participé pour la première fois, en juillet 2018, à une compétition de TREC à Mirabel où elle a remporté la première position en équipe dans la catégorie «Débutant» , ainsi que le titre de championne de la compétition pour avoir cumulé le plus haut pointage toutes catégories confondues. Daniel Bouchard (Mirabel) est quant à lui en lice dans la catégorie «Athlète Senior sur la scène canadienne en TREC» tandis qu’Estelle Motta est finaliste dans la catégorie «Éleveur de l’année» . Éleveuse de chevaux de dressage depuis 2013, Mme Motta a vu, cette année, l’un de ses sujets être acquis par un Néerlandais, Edward Gal, triple médaillé d’or aux Jeux équestres mondiaux.

Soulignons par ailleurs que Karyne Lord, également éleveuse de chevaux à Mirabel, spécialisée en saut d’obstacles, a un de ses sujets finalistes dans la catégorie «Cheval Origine Québec de compétition» .

Soulignons que le trophée porte le nom d’un cheval, Aramis, qui a été sous les feux de la rampe lorsque Mario Deslauriers avait remporté, en 1984, à l’âge de 19 ans, la Finale de la Coupe du Monde, un record jamais égalé depuis 30 ans.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Voyagez avec Vasco
- PUBLICITÉ -
Top