- PUBLICITÉ -
La Classique internationale de Blainville bat son plein

(Photo Michel Chartrand)

La Classique internationale de Blainville bat son plein

Jusqu’au 18 juillet

Le Parc équestre de Blainville accueille pour une 22e année la Classique internationale de Blainville, une compétition qui se déroule sur deux semaines avec des bourses totales de 275 000 $ pour les cavaliers.

Sous la présidence d’honneur du ministre des Relations internationales et responsable de la francophonie, Pierre Arcand, la Classique attire cette année des cavaliers de partout sur la planète. Le président de l’événement, Jean-Guy Chasle, affirme qu’il s’agit de l’année ayant le plus de représentants hors Canada présents, comme quoi d’anciens participants ont passé le mot quant à la qualité des installations et des compétitions présentées.

Des cavaliers des États-Unis, de l’Allemagne, de la Russie, de la Belgique, de l’Italie, de la France et de l’Irlande seront notamment de la partie.

«L’événement génère des retombées de 9,4 millions de dollars pour la région des Laurentides», souligne-t-il.

Le président d’honneur a accepté ce rôle avec plaisir étant donné que son fils David est lui-même cavalier. Celui-ci occupe le 495e rang mondial. «Pour moi, le monde équestre est important parce qu’il est associé à une ouverture sur le monde», a déclaré Pierre Arcand.

Des compétitions de grande envergure

Ce dimanche, les amateurs pourront assister à la Coupe des Nations pour les non-professionnels, à 12 h 30, et au Grand Prix Jumping du Québec, à 15 heures. Le dessinateur de parcours membre de la Fédération internationale équestre (FEI) David Ballard s’occupera du circuit de saut sur la carrière Grand Prix.

Un autre week-end

L’événement se poursuivra du 14 au 18 juillet avec, le vendredi 16 juillet, l’épreuve de Bienvenue FEI, comptant pour le classement mondial Rolex. Le Derby de vitesse Desjardins se tiendra le 17 juillet, à 14 h 30, et le lendemain, à 16 h, la Coupe du monde Grand Prix servira de qualification pour la finale de la Coupe du monde FEI de 2011. Linda Allen agira comme dessinatrice du parcours pour cette deuxième semaine.

Quelques cavaliers de la région participeront à la Classique, dont le cavalier eustachois François Lamontagne. Il enfourchera notamment ce samedi son cheval Anton et une autre monture. Dans les deux cas, il considère avoir des chances de sauter sans fautes, lors du Grand Prix Jumping.

Pour connaître l’horaire des diverses compétitions et activités, consultez le site Internet de la Classique [www.jumpingblainville.com].

Par ailleurs, si les cavaliers courent la chance de remporter des bourses allant de 10 000 $ à 60 000 $, les visiteurs ne seront pas en reste avec la possibilité de remporter de nombreux prix totalisant une valeur de 10 000 $.

Nouveau concours: Élégance Le Mirage

La Classique internationale de Blainville devient partenaire de l’événement caritatif Concours d’élégance Le Mirage (pour voitures de collection), qui en est à sa deuxième année. Organisé au profit de la Fondation André-Delambre, un organisme qui soutient la recherche universitaire sur la sclérose latérale amyotrophique, le concours réunira, le 18 juillet, plus d’une centaine de voitures de collection.

Sous la thématique La belle et la bête, l’événement permettra de souligner les nombreuses références entre le monde animal et celui des voitures du XXe siècle.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top