- PUBLICITÉ -
Kristian Matte, Alouettes, Blainville, football,

Kristian Matte est joueur de ligne offensive chez les Alouettes. (Crédit photo Les Alouettes de Montréal)

À six pieds quatre pouces et 296 livres Kristian Matte est imposant sur un terrain de football. (Crédit photo Les Alouettes de Montréal)
Kristian Matte a été nommé sur l’équipe d’étoiles de l’est de la LCF en 2019. (Crédit photo Les Alouettes de Montréal)

Kristian Matte veut retoucher à la Coupe Grey

Un Blainvillois chez les Alouettes

En 2010, dernière fois où les Alouettes de Montréal ont remporté la Coupe Grey, le Blainvillois Kristian Matte, une recrue au sein de la formation, était blessé et n’avait donc pu disputer le match ultime. Depuis, il rêve de revivre ce moment sur le terrain, avec ses coéquipiers. Cette année pourrait bien être la bonne.

C’est qu’on dirait bien que des changements ont été apportés à la philosophie des Alouettes depuis l’acquisition de l’équipe par Sid Spiegel et Gary Stern, en janvier 2020, et la nomination, quelques semaines plus tard, de Mario Cecchini à la présidence, et Danny Maciocia à titre de directeur général de la formation. Plusieurs Québécois, issus des rangs universitaires, ont notamment été repêchés. Les Alouettes veulent se rapprocher de leurs partisans, et ça paraît.

« Les nouveaux propriétaires ont embauché des gars de Montréal, en Macciocia et Cecchini, qui ont signé de leur côté des Québécois pour la saison 2020, mais encore plus en 2021. Pour moi, le meilleur football au Canada, c’est au Québec », lance Kristian Matte, fébrile à l’idée de disputer la saison 2021.

« Depuis ce que nous avons accompli en 2019, les joueurs se disent qu’on avait l’air d’avoir du fun et veulent venir jouer pour un coach comme Khari Jones. Les uniformes ont changé! C’est cool! On est devenu une équipe pour qui les joueurs veulent jouer ! »

Kristian Matte a débuté chez les Alouettes en 2010 après avoir signé un contrat et participé au camp d’entraînement des Texans de Houston de la NFL. Il entame cette année sa 11e saison avec les Alouettes.

Pandémie

À l’aube de la saison 2020, les joueurs avaient bon espoir qu’elle soit présentée. D’abord repoussée en juillet, elle a été complètement annulée à la mi-août, une première depuis plus de 100 ans. Cette année de repos a certainement eu des incidences sur le moral des troupes, mais aussi sur leur forme physique.

« Les gyms étaient fermés, mais je me suis débrouillé, raconte Kristian Matte. On peut faire bien des choses juste avec le poids de notre corps! J’ai aussi investi dans de l’équipement, pour la maison. Côté mental, ça fait mal. Depuis que j’ai huit ans que je joue au football à chaque saison! C’était bizarre »

Pour un premier été depuis des lunes, le gaillard de six pieds quatre pouces, 296 livres, en a profité pour passer du temps en famille, à Blainville, avec son petit bonhomme de 5 ans et sa fille de 3 ans.

« De pouvoir ainsi passer l’été en famille m’a beaucoup aidé à garder le moral. C’était la première fois que cela m’arrivait. Jamais je n’aurais pu faire cela si nous avions eu une saison »

De beaux honneurs en 2019

Il faut dire que Kristian Matte avait été nommé sur l’équipe d’étoiles de l’Est, au terme de la saison 2019, et avait reçu le titre de joueur offensif des Alouettes pour une 4e année consécutive. Il venait par ailleurs de signer un nouveau contrat de deux ans. Tout s’annonçait pour le mieux.

« Côté personnel, j’ai reçu des honneurs, c’est bien le fun, mais en 2019, nous avons surtout démontré que nous avions du talent en équipe. Pour cette année, c’est excitant. Avec des embauches comme celle de Quan Bray [receveur issu de l’organisation des Colts d’Indianapolis dans la NFL], j’ai encore plus d’espoir »

Quand on parle d’espoir au football canadien, on parle indéniablement de la Coupe Grey, cet emblème de la LCF. Kristian Matte est conscient qu’il ne lui reste que quelques saisons tout au plus à jouer dans le circuit Ambrosie avant la retraite. Sa Coupe Grey, il la veut et il jouera tant qu’il le pourra.

« En 2010, lors de la dernière conquête de la coupe Grey par les Alouettes, je n’étais pas habillé. J’ai pu profiter de la célébration, mais je n’ai pas joué le match. Pour moi, dans mon cœur, je veux mon nom sur la Coupe Grey. Je veux jouer pour la Coupe Grey. Je pense qu’avec les joueurs qu’on a ajoutés, ça nous donne une équipe compétitive. J’ai hâte de voir ce que ça va donner ! »

Le camp d’entraînement des équipes de la LCF devrait normalement débuter au mois de mai. On se croise les doigts.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top