- PUBLICITÉ -
Karol‑Ann Roy donne l’or au Québec

Karol‑Ann Roy était déçue de sa 11e place à la course individuelle de triathlon

Karol‑Ann Roy donne l’or au Québec

Jeux du Canada

Déçue de son résultat à la course individuelle, la triathlonienne rosemèroise Karol‑Ann Roy s’est reprise de belle façon au relais pour permettre au Québec de mettre la main sur la médaille d’or.

Roy espérait terminer sur le podium lors de la course individuelle, mais le retard qu’elle avait accumulé dans l’eau a été pratiquement insurmontable et elle a dû se contenter du 11e rang. D’ailleurs, elle et Élisabeth Boutin ont fini main dans la main, voyant qu’elles n’avaient plus aucune chance de médaille.

«Il y avait trois filles en avant et notre peloton de 15 filles n’a pas été en mesure de les rattraper parce que nous avons mal travaillé ensemble, a indiqué Roy. Cette 11e place n’est vraiment pas représentative de ma saison et je voulais me reprendre.»

Elle faisait équipe avec Émy Legault, médaillée d’argent à l’individuel, et Élisabeth Boutin lors du relais. Legault a pris le départ et elle a passé le relais à Boutin au deuxième rang. Les Albertaines ont accentué leur avance à 20 secondes pendant le deuxième relais. La Rosemèroise, qui a fait son primaire et son secondaire à l’Académie Sainte-Thérèse, a été la dernière relayeuse pour le Québec.

L’Albertaine a emprunté une mauvaise trajectoire pour atteindre la première bouée, si bien que Roy l’avait déjà rattrapée à mi‑chemin du parcours dans l’eau. La Québécoise a été la première à sortir de l’eau et n’a jamais regardé derrière par la suite.

«Ce n’est pas évident de faire la portion vélo en solitaire, mais comme les autres étaient également en solo derrière moi, j’ai pu conserver l’avance et même l’accentuer», a‑t‑elle analysé.

Le Québec a donc mis la main sur la médaille d’or. Le lendemain, au relais mixte, elle espérait de nouveau monter sur le podium, mais une crevaison a miné toute chance de médaille.

Alexis Lepage était le deuxième relayeur du Québec et il était en deuxième place quand une crevaison est survenue au tiers de la portion à vélo. Il a dû finir les quatre derniers kilomètres sans pneu pour donner le relais en quatrième place.

Les deux derniers relayeurs ont réduit l’écart, mais il aura finalement manqué de temps pour décrocher une médaille.

Cross‑country

Après deux semaines de repos, Karol‑Ann entreprendra maintenant sa saison de cross‑country à l’Université de Montréal, où elle poursuit ses études en nutrition.

 

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top