- PUBLICITÉ -
Karine Geoffrion, championne provinciale, mannequin et femme d'affaires

Karine Geoffrion a trouvé une façon originale de financer sa saison de motocross en réalisant un calendrier de filles pratiquant le motocross en bikini, dans lequel elle figure avec 11 autres filles de partout au Québec.

Karine Geoffrion, championne provinciale, mannequin et femme d’affaires

Enduro-cross

La Térésienne Karine Geoffrion a remporté, la saison dernière, le titre de championne provinciale en enduro-cross dans la catégorie Dame Expert du CMRC (Canadian Motosport Racing Corporation), et pour financer sa saison et celle de ses rivales, elle a eu l'idée de lancer un calendrier dans lequel les mannequins sont toutes des adeptes de motocross.

Karine a 23 ans et pratique le motocross depuis près de huit ans. C’est pas mal à cause de ses parents qu’elle a découvert ce sport qui est devenu une passion.

Week-end après week-end, elle sillonne le Québec avec son copain et ses parents pour participer à des compétitions de motocross. Bien qu’elle prenne part à des compétitions sur piste à l’occasion, elle préfère l’enduro-cross.

L’enduro-cross consiste à répéter un parcours de quelques kilomètres dans un boisé, pendant au moins deux heures. «Ça demande vraiment une bonne condition physique parce que ce n’est pas évident de tenir une moto pendant deux heures», a-t-elle mentionné.

Il y a environ 140 femmes qui prennent part aux différentes compétitions d’enduro-cross sanctionnées par la Fédération des motocyclistes de sentier du Québec. Elles sont réparties en quatre classes, mais toutes convoitent une place dans la classe A, dont la championne provinciale en titre est la Térésienne Karine Geoffrion.

Elle tentera de défendre son titre en 2012, elle qui poursuit son entraînement hivernal afin d’être fin prête pour le début des hostilités.

Un financement original

L’année dernière, Karine cherchait une façon de financer sa saison sportive, puisque la pratique de l’enduro-cross est pour le moins dispendieuse. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas en faire bénéficier d’autres participantes? «C’est un petit monde, on se connaît tous et toutes, a-t-elle lancé. C’est comme si on partait faire du camping, sauf qu’on change de place semaine après semaine et qu’on participe à des compétitions.»

Elle a contacté d’autres participantes québécoises pour leur parler de la possibilité de faire un calendrier de filles en bikini. «Je ne voulais rien de vulgaire, juste quelque chose de sexy et féminin», a-t-elle précisé.

Elle a réussi à réunir 12 filles qui ont embarqué dans son projet. Chacune d’entre elles avait à vendre un certain nombre de calendriers. Le succès a été tel qu’elle a remis ça cette année.

Certaines filles ont accepté de nouveau, mais de nouvelles filles de partout au Québec se sont jointes au groupe. Le calendrier se vend au coût de 20 $. Il est possible de se le procurer en ligne, au www.ladiesclass.ca, ou en vous présentant au Salon de la moto de Montréal qui a lieu les 24, 25 et 26 février au Palais des congrès.

Il sera même possible de rencontrer la championne provinciale d’enduro-cross, la femme d’affaires et mannequin au kiosque 1328 KTM Duroy Racing. Elle se fera un plaisir de signer votre calendrier.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top