- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Jonathan Brunelle reçoit l’invitation du Canadien

Il passe de la déception à la joie lors du repêchage à Los Angeles

L’attaquant de Boisbriand de 6 pieds et 211 livres qui a passé les deux dernières saisons avec les Voltigeurs de Drummondville dans le circuit Courteau est passé par toute la gamme des émotions au dernier repêchage de la Ligue nationale de hockey qui se tenait à Los Angeles, en Californie.

Brunelle était classé 105e en Amérique du Nord par les dépisteurs de la centrale de la Ligue nationale. L’attaquant de 19 ans se fiait beaucoup à cette donnée. «Avec ce classement, je m’attendais vraiment à être repêché. Il y avait des attentes de ma part et de mon entourage.» Le Boisbriannais ne cache pas la déception d’avoir été ignoré par les équipes de la LNH. «Ce fut une grosse déception, surtout que je m’étais déplacé en Californie et tout», a expliqué Brunelle.

Les Canadiens lui lancent un appel

À peine sortie du Staples Center de Los Angeles, l’agent de Jonathan, Enrico Ciccone, a reçu un appel de la Sainte-Flanelle. Ceux-ci voulaient l’inviter à revenir à l’intérieur de l’édifice afin de discuter avec lui. L’organisation en a profité pour inviter personnellement Brunelle au camp de perfectionnement du Canadien qui prend présentement place au complexe d’entraînement du Bleu-Blanc-Rouge à Brossard.

Ils en ont aussi profité pour lui remettre casquette et gilet à l’effigie de la formation, geste qui fut fort apprécié du concerné.

«Je quittais à peine l’aréna qu’ils m’ont appelé. Je quittais sans rien dans les mains, tout déçu, et voilà qu’ils m’invitent au camp et me remettent un chandail. Ce fut tout un geste de leur part», a expliqué l’attaquant joint à son hôtel du Quartier DIX30 de Brossard.

Camp de perfectionnement des Canadiens

Le Boisbriannais participe actuellement au camp de perfectionnement des Canadiens qui se tient à Brossard. «J’étais pas mal nerveux à mon arrivée avec le groupe, mais j’ai rapidement pris le contrôle de mes émotions», a-t-il raconté. «Connaissant déjà les lieux et l’amphithéâtre, je me sentais déjà plus à l’aise», a ajouté Brunelle. À ce camp, Brunelle va côtoyer les Maxwell, Subban, White et le premier choix des Canadiens au dernier repêchage, le défenseur et armoire à glace Jarred Tinordi.

«Tinordi est un très gros bonhomme qui jouera dans la LNH. C’est un bon défenseur défensif et il faudra être patient avec lui», a-t-il mentionné.

Brunelle espère recevoir une invitation au camp des recrues en septembre prochain. «Les dirigeants vont nous rencontrer vendredi à la fin du camp pour nous donner l’heure juste. J’espère bien me faire inviter au camp des recrues», a-t-il terminé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top