- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Joliane Melançon n’ira pas à Londres

Jeux olympiques

La Blainvilloise Joliane Melançon a perdu son pari. Elle ne prendra pas part aux Jeux olympiques de 2012, et ce, même si elle a remporté la médaille de bronze, la fin de semaine dernière, aux Championnats panaméricains de judo présentés à Montréal.

C’est qu’elle devait absolument remporter la médaille d’or pour mériter son billet. Melançon avait bien commencé la journée en disposant tour à tour de l’Haïtienne Ange Mercie Jean-Baptiste et de la Hondurienne Cergia David.

En demi-finale, elle se frottait à la Brésilienne Rafela Silva, classée quatrième au monde. Après une minute de combat, qui avait permis aux deux adversaires de s’étudier, Silva a réussi une projection contre Melançon.

L’action a débuté en dehors de la surface de combat et, après une réunion au sommet des officiels, ils ont accordé un yuko au lieu d’un ippon, ce qui aurait mis fin au combat.

Dès la reprise, Silva a profité du fait que Melançon protégeait son devant pour la pojeter par derrière et ainsi annihiler les espoirs olympiques de la Blainvilloise.

«Je n’ai jamais réussi à vaincre Silva et je dirais que c’est probablement mon meilleur combat contre elle, a indiqué Melançon. Je sais qu’elle est forte pour nous amener au sol vers l’avant ; je tentais donc de protéger le tout, mais elle a vu une brèche et m’a projetée vers l’arrière.»

L’entraîneure de l’équipe nationale, Marie-Hélène Chisholm, décrit Silva comme une athlète exceptionnelle. «Elle est aussi forte physiquement que Joliane, mais elle est exceptionnelle au niveau de la technique. C’était beaucoup de pression pour Joliane.»

Bien qu’elle était déçue de ne pas pouvoir se battre pour la médaille d’or, Melançon a remporté la médaille de bronze en passant le ippon à la Mexicaine Ana Leon.

Sept judokas canadiens

Il y aura sept judokas du pays à Londres et il s’en est fallu de peu pour que Melançon soit la huitième. Avant les Championnats panaméricains, Kelita Zupancic était classée parmi les 14 premières de sa catégorie, mais elle a glissé en dehors de ce top-14 en accédant pas à la finale.

La place supplémentaire accordée par la Fédération continentale de judo au Canada est donc allée à Zupancic parce que cette dernière a récolté plus de points que Melançon au cours des deux dernières années.

Préparée pour la déception

Melançon était préparée à cette éventualité bien qu’elle avait de la difficulté à cacher sa déception. «Je savais que ça pouvait arriver puisque la compétition est féroce dans ma catégorie en Amérique, a-t-elle indiqué. C’est sûr que j’aurais voulu aller à Londres, mais je dois passer à autres choses.»

La Blainvilloise tentera maintenant de mettre la main sur son cardage canadien pour la saison prochaine, au cours des semaines à venir, et une fois que ce sera fait, elle participera à quelques compétitions de triathlon, pour son propre plaisir.

«Je ne sais pas si je me lance dans un autre cycle olympique, mais je sais que je veux faire du judo encore quelques années. J’ai encore deux ans pour réfléchir à ma décision puisque le processus de sélection ne commencera qu’en 2014.»

Ce cardage, elle pourrait aller le chercher dès ce week-end, alors qu’elle prendra part à la Coupe du monde de Baku, en Azerbaïdjan.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top