- PUBLICITÉ -
Joliane Melançon décroche l’argent à Baku

La judoka blainvilloise Joliane Melançon a mis la main sur la médaille d’argent

Joliane Melançon décroche l’argent à Baku

Judo

La judoka blainvilloise Joliane Melançon a mis la main sur la médaille d’argent, samedi dernier, au Grand Chelem de Baku, en Azerbaïdjan.

Classée 17e au monde chez les moins de 57 kg, Melançon a été exemptée du premier tour. Elle a remporté ses deux premiers combats par ippon, évinçant ainsi la Croate Andrea Bekic (101e au monde) et l’Allemande Johanna Mueller (19e au classement de la Fédération internationale de judo).

«Les deux premiers combats se sont très bien déroulés. J’avais déjà battu la Croate cet hiver, en Coupe du monde. On s’est retrouvées au sol et j’ai réussi à l’immobiliser», a indiqué Melançon à Sportcom.

«Pour ce qui est de l’Allemande, elle est montée chez les 57 kg cette année et je ne m’étais jamais battue contre elle en compétition, a-t-elle poursuivi. Elle a marqué yuko d’entrée de jeu, mais j’ai été capable ensuite de contrôler au kumi-kata. On s’est retrouvées au sol et, comme dans le premier combat, j’ai réussi à l’immobiliser.»

En finale, la Blainvilloise a plié l’échine devant l’Allemande Miryam Roper, 25e au monde chez les moins de 57 kg. Roper n’a mis que sept secondes pour projeter Melançon sur le tatami et ainsi réussir un ippon.

«J’étais très déçue. Elle m’a eue sur un balayage. En même temps qu’elle allait placer ses mains, elle a fauché ma jambe. C’est une fille très explosive. Je savais que c’était le genre de truc qu’elle faisait, j’étais prête à ça, mais je n’ai quand même pas été capable de la contrer», a-t-elle expliqué.

Aux récents Championnats panaméricains, Melançon avait dû renoncer à la compétition par équipe en raison d’une entorse au genou et ce n’est qu’en début de semaine qu’elle a décidé de se rendre en Azerbaïdjan pour prendre part à ce Grand Chelem.

«Mon genou n’est pas rétabli à 100 %. La semaine dernière, j’étais loin d’être certaine de pouvoir faire cette compétition. Finalement, ç’a été une très bonne chose», a-t-elle conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top