- PUBLICITÉ -
Jeunesse d’aujourd’hui à Lorraine

(Photo Pierre Latour)

Jeunesse d’aujourd’hui à Lorraine

À soixante-douze ans, le fantaisiste Joël Denis est tout aussi convaincant quand il dit «la jeunesse c’est magique», que lorsqu’il animait l’émission culte Jeunesse d’aujourd’hui, avec Pierre Lalonde.

D’une vitalité exceptionnelle, l’animateur et chanteur du YaYa, Lolita et L’École est finie s’entourera des artistes de l’époque, le 22 août, sur la scène extérieure du club de golf Lorraine.

C’est bien évidemment un samedi, à 19 h 30, et on se dépêche à prendre son bain juste avant l’émission pour revivre l’époque des années ’60. Faudrait surtout pas manquer l’opus: Bonsoir, bonsoir, comment ça va, je vous attends et croyez-moi, c’est fête aujourd’hui daaaans moooon cœur!

Puisque ce spectacle de deux heures, qui reprend le concept de l’émission, sera donné sur le boulevard De Gaulle, alors vous aurez deviné que c’est dans le cadre du jubilaire de la ville de Lorraine que vous est offerte cette prestation collective, dont les origines ont à peu près le même âge que la ville de Boniface Dalle-Vedove.

Sur scène, il y aura Gilles Girard (le p’tit gros des Classels), Guy Harvey et les Gendarmes, Ginette Sage et Jenny Rock pour la partie féminine et Stéphane, retraité de la police, mais toujours chanteur.

Contrairement à l’époque, on ne fera pas de lipsing sur un quarante-cinq tours en grattant une guitare de carton, puisque cinq musiciens accompagnateurs seront sur scène et, bien évidemment, quatre danseuses à gogo animeront le spectacle de chorégraphies d’époque. Une première partie sera d’ailleurs consacrée au twist et au rock ’n roll.

Faire revivre une époque aussi marquante pour les cinquante ans et plus, «c’est une communion entre le public et la scène», selon les propos de Joël Denis, et sachez que vous aurez aussi droit à un cours de danse d’époque. «Vous faites partie de l’histoire de Jeunesse d’aujourd’hui», concluait celui qui produit aussi le spectacle et qui le fait avec des amis de longue date.

Sachez que la maman de Joël Denis est décédée l’an dernier à l’âge vénérable de 99 ans et, la génétique étant ce qu’elle est, on ne doute pas qu’il reste encore une trentaine d’années de jeunesse à l’artiste multidisciplinaire, qui se qualifie lui-même de fantaisiste.

Aucune intempérie ne saurait arrêter la fête, puisque la scène est recouverte, d’autant plus que ce ne sont certes pas quelques gouttes qui stopperaient l’énergie de la jeunesse, d’hier comme d’aujourd’hui.

Hommage aux bâtisseurs de Lorraine

Quatre jours plus tôt, soit le mercredi 19 août, une cérémonie protocolaire sera tenue sous un chapiteau érigé sur le terrain de l’hôtel de ville, afin de rendre un hommage aux pionniers de Lorraine et procéder à l’inauguration de la Place Commémorative.

Les maires qui ont vécu ces cinquante années de la ville, seront sur place pour entendre le dernier descendant de la famille Garth, lequel relatera les premiers moments d’une ville au caractère unique par sa vocation exclusivement résidentielle.

De la visite de Saint-Dié-des-Voges, ville jumelle de Lorraine, en France, soit les conseillères municipales Madeleine Fève-Chabot et Jacqueline Fresse compteront parmi les invités d’honneur et sachez que la population est invitée à la cérémonie, en réservant une place auprès de Geneviève Robert, que l’on rejoint au 450-621-8550, poste 227.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top