- PUBLICITÉ -
Jean-Christophe Trahan impressionne déjà

Crédit Photo Bruno Dorais

Jean-Christophe Trahan, au volant de sa monoplace.

Jean-Christophe Trahan impressionne déjà

À ses débuts en course automobile

Jean-Christophe Trahan, révélation de la Classique du printemps au Circuit Mont-Tremblant, effectuait, le mois dernier, ses débuts officiels en sport automobile, alors engagé en championnat F 1600 Canada.

Jean-Christophe Trahan, révélation de la Classique du printemps au Circuit Mont-Tremblant, effectuait, le mois dernier, ses débuts officiels en sport automobile, alors engagé en championnat F 1600 Canada.

Originaire de Sainte-Thérèse, le jeune pilote de 19 ans a mené sa monoplace Mygale-Honda de l’écurie Britain West Motorsports, aux couleurs de Canadian Tire et du réseau Cogeco, à deux top 5, dans un peloton de deux douzaines de pilotes. Un résultat que l’on assure plus que prometteur. Trahan termine derrière quatre pilotes qui cumulent nombre de titres et de victoires, tant au Canada qu’en sol européen.

Des débuts prometteurs

Pour Jean-Christophe Trahan, tout a commencé seulement l’automne dernier, alors qu’il s’est présenté au Circuit Mont-Tremblant, afin de participer à l’académie de pilotage Jim Russell, en octobre plus précisément. Son séjour s’est alors très bien déroulé, aux dires de ce dernier. Trahan a pu obtenir sa licence rapidement.

Deux semaines plus tard, l’opportunité de participer à une journée d’essais avec l’équipe ontarienne Britain West lui a été proposée. «Ce fut un peu difficile au début, car mes jambes ne rentraient pas bien dans la petite Mygale» , indique le jeune et grand pilote, dans un communiqué transmis à votre hebdomadaire.

«Mais au bout de quelques séances, j’ai pu trouver le bon rythme et signer un chrono deux secondes plus rapide qu’un des autres pilotes venus tester la voiture sur la petite piste de Toronto Motorsports Park. À partir de là, le but était de disputer toute la saison avec Britain West en F 1600.»

Les premières courses

Les fonds ne sont toutefois venus que tardivement, Trahan devant attendre l’avant-veille des premiers essais à Tremblant avant d’avoir la garantie de disputer ce programme d’ouverture de la saison, composé de trois courses.

Et l’expérience n’a pas très bien commencé pour le pilote de Sainte-Thérèse: «Au départ de la première course, le samedi, j’étais un peu trop anxieux, résume-t-il. Mais le principal problème venait du fait que j’avais des réglages pour la pluie qui n’étaient pas adéquats. Lorsque je suis arrivé au virage 8, j’ai freiné un peu trop fort et j’ai barré les roues. Je suis alors parti en tête-à-queue dans le gravier. C’est la première fois que je pilotais sous la pluie dans cette partie-là du circuit, car lorsque j’avais fait mon école de pilotage chez Jim Russell l’automne dernier, il pleuvait, mais nous n’utilisions que le petit circuit.»

La Classique de printemps s’est poursuivie le dimanche avec deux courses qui ont impressionné les observateurs. Jean-Christophe résume ainsi sa journée: «C’était important pour moi de revenir fort dimanche et c’est ce qui est arrivé. Mais, dans ma tête, terminer cinquième la première course était relativement normal. C’est lorsque j’ai vu tout le monde autour de moi très heureux, et même surpris, en débarquant de la voiture que j’ai réalisé que c’était un bon résultat» .

On assure qu’il est rare de voir un pilote finir dans le top 5, alors qu’il en est à son premier weekend de course à vie, sans expérience préalable en karting. Lors de la dernière course de sa fin de semaine, ce dernier a répété l’exploit, pour finir au cinquième échelon.

Grand Prix du Canada

Il était d’ailleurs présent, au début du mois de juin et pour une première fois en carrière, sur le circuit Gilles-Villeneuve, au départ du dernier Grand Prix du Canada. Inscrit dans sa série Formule 1600 Canada, il a connu des débuts prometteurs en se qualifiant cinquième au sein d’un peloton de 38 pilotes. Alors qu’il visait le quatrième rang final de la course du samedi, un accrochage provoqué par un autre pilote a mis une fin abrupte à son événement. Il n’a malheureusement pas pu participer à la course du lendemain.

Si son premier Grand Prix du Canada en carrière s’est terminé brutalement, il n’en demeure pas moins heureux de ses performances. Jean-Christophe Trahan espère maintenant être en mesure d’avoir l’appui d’un maximum de commanditaires afin de poursuivre sa saison dans la série F1600 Canada. Le prochain événement de la série aura lieu au Circuit Mont-Tremblant, fin juillet.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top