- PUBLICITÉ -
Hockey collégial masculin: les Nordiques passent en demi-finale

Marc-Antoine Bouillon a récolté 4 mentions d’aide

Hockey collégial masculin: les Nordiques passent en demi-finale

La présence du Collège Laflèche en séries éliminatoires aura été brève.

Malgré une tâche plus ardue dans la seconde rencontre, les Nordiques de Lionel-Groulx ont rapidement mis fin à leur série quart de finale, en l’emportant en deux matchs face à l’équipe trifluvienne. Les gars de l’entraîneur Mathieu Chouinard ont donc rendez-vous en demi-finale de la Ligue collégiale de hockey RSEQ, dès dimanche.

L’offensive se déchaîne

Festival offensif, samedi, à l’aréna du collège Lionel-Groulx, les Nordiques remportant le marathon par la marque incroyable de 15 à 6. «Nous sommes partis très forts, en première période. C’est simple, tout ce qu’on envoyait vers le filet y entrait», a déclaré Mathieu Chouinard.

L’équipe térésienne a inscrit 4 buts en première période, 5 en deuxième et 6 en troisième. Elle a dirigé un total de 43 tirs sur les gardiens Gabriel Forcier et Jérémy Ménard, alors que Kristof Durocher bloquait 15 des 21 lancers dirigés contre lui.

Neuf joueurs différents ont marqué les 15 buts des Nordiques. Parmi les pointeurs les plus productifs, notons Francis Vézina, avec 4 buts, Alexandre Corbeil, avec 2 buts et 2 mentions d’aide, ainsi que Marc-Antoine Bouillon, avec 4 mentions d’aide.

Peu d’offrandes dominicales

Match complètement différent, dimanche, au Colisée de Trois-Rivières. Les gardiens Gabriel Forcier et Pierre-Antoine Chabot n’ont pratiquement rien offert aux attaquants de l’équipe adverse, dans une victoire de 2‑1 des Nordiques, en surtemps. C’est Keven Durette, 47 secondes après le début de la période de prolongation, qui a asséné le coup de grâce aux Dragons, avec un but marqué en désavantage numérique. Marc-Antoine Bouillon a inscrit l’autre but térésien.

«C’était un tout autre match, a repris Chouinard. Dès que nous bourdonnions un peu trop dans leur zone, ils dégageaient la rondelle et nous reprenions avec une mise en jeu.»

Pierre-Antoine Chabot a offert toute une performance, bloquant 40 tirs. Plus solide que la veille, le gardien trifluvien Gabriel Forcier n’a laissé passer que 2 des 49 lancers dirigés contre lui.

Comme les trois autres séries nécessiteront la limite de trois matchs pour déterminer un vainqueur, les Nordiques devront attendre à samedi soir pour connaître l’identité de leur prochain adversaire. Ils l’affronteront dès dimanche, à Sainte-Thérèse, dans la première rencontre d’une autre série deux de trois.

Rien ne va plus pour les filles

La série de défaites de la troupe d’Audrey Renaud s’est poursuivie samedi dernier, alors que les Pionnières de Rimouski sont venues les battre à Sainte-Thérèse, par la marque de 5 à 1. Maude Fleury-Rousseau a été la seule marqueuse des Nordiques, qui ont maintenant perdu leurs trois matchs après-saison. Les filles poursuivront le tournoi à la ronde samedi, à Rimouski.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top