- PUBLICITÉ -
Gabrielle Deslauriers, première aux Championnats québécois

La Blainvilloise Gabrielle Deslauriers a couronné sa première saison de gymnastique avec le titre de championne Argo P2 aux Championnats québécois 2012.

Gabrielle Deslauriers, première aux Championnats québécois

À sa première saison de gymnastique

La jeune gymnaste Gabrielle Deslauriers a couronné sa première saison magnifiquement en montant sur la plus haute marche du podium des Championnats québécois 2012, qui se déroulaient à Gatineau.

Évoluant dans la catégorie Argo P2, la fillette de 8 ans a remporté une médaille d’or au saut et à la poutre, ainsi qu’une médaille d’argent au sol. Elle a terminé 10e aux barres. Selon l’une de ses entraîneuses, Sonia Sorlini, elle est allée chercher une avance de plus d’un point que son adversaire qui a terminé deuxième, ce qui constitue une énorme différence en gymnastique. «Nous savions qu’elle avait du potentiel, mais c’est au-delà de nos attentes. Terminer première aux Championnats provinciaux ne faisait pas partie de notre objectif. L’objectif consistait seulement à s’y rendre», mentionne-t-elle.

Pour se qualifier à cette compétition, Gabrielle Deslauriers devait d’abord obtenir d’excellents résultats à deux de trois compétitions de sélection. Terminant première au total à ces trois événements, elle a ainsi fait partie des 48 meilleures gymnastes qui allaient pouvoir participer aux qualifications, soit la Finale Coupe Québec. La Blainvilloise a terminé 1re au saut, 17e aux barres, 5e à la poutre et 8e au sol, pour finalement terminer troisième au total. Afin d’atteindre les Championnats provinciaux, elle devait terminer parmi les 32 meilleurs rangs. «D’être là, c’était un plus pour elle. On lui a dit d’en profiter au maximum et de ne pas se mettre de pression», souligne Sorlini.

Coentraîneuse au club de l’Académie Sainte-Thérèse avec Joëlle Guindon, Sonia Sorlini décrit la jeune athlète comme étant une gymnaste travaillante, humble et qui aime son sport. «Elle a beaucoup de puissance. Elle est très humble. Elle est tout le temps surprise des prix qu’elle reçoit. Elle fait de la gymnastique parce qu’elle aime ça», convient-elle.

Gabrielle Deslauriers le dit elle-même: elle a choisi la gymnastique parce qu’elle aime sauter et c’est toujours ce volet qui la passionne. «Mes résultats me surprennent. C’était une année d’essai et j’ai presque tout gagné. C’est au saut et au sol que je suis la plus forte», signale celle qui a délaissé la danse pour la gymnastique.

Changement de catégorie

Au moment de l’entrevue, Gabrielle Deslauriers ne le savait pas encore, mais ses entraîneuses ont convenu de la changer de catégorie pour la saison prochaine. Elle évoluera dans la même catégorie d’âge, mais au sein des Argo P3. Elle pourra ainsi apprendre des figures de calibre plus élevé. Au cours de la saison, elle a été surclassée chez les P3 pour participer à l’International Gymnix afin de voir où elle se situait par rapport aux autres athlètes. Encore, elle a surpris. Elle a terminé 5e au saut, 11e aux barres, 12e à l’épreuve de la poutre et 6e au sol. Au total, elle s’est classée au 11e rang. «Elle y allait pour l’expérience. On lui avait dit qu’elle ne devait pas s’attendre à des médailles ou des rubans, remis aux huit premières positions», mentionne son entraîneuse. «J’étais contente de participer à cette compétition», indique Gabrielle qui affirme en garder un bon souvenir.

Sonia Sorlini a déjà de beaux défis pour sa protégée. Dans deux ans, lorsqu’elle changera de catégorie pour joindre les Tyro, elle voit très bien Gabrielle participer aux Championnats canadiens.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top