- PUBLICITÉ -
Gabriella Page prend le 8e rang

SourceURL:file://localhost/Users/m_brunelle/Desktop/MBgabriellapage%20-C.doc

Gabriella Page prend le 8e rang

Championnats panaméricains d’escrime

La sabreuse blainvilloise Gabriella Page s’est emparée de la huitième place, lundi, dans le cadre des Championnats panaméricains d’escrime qui se tenaient jusqu’à vendredi à Carthagène, en Colombie.

Pour ce faire, elle a tout d’abord remporté quatre de ces cinq duels, dans les rondes des poules, pour se classer avantageusement dans le tableau des 32, en vertu de son dixième rang.

Classée 48e au classement de la Fédération internationale d’escrime, Page a bien entamé le tableau principal en prenant la mesure de la Dominicaine Martinez De Los Santos, 324e, par le pointage de 15‑9.

En Coupe du monde, les escrimeurs voient leur compétition séparée en deux, soit la ronde par poule (en plus de un ou deux matchs) et, le lendemain, le tableau principal. «Malgré la chaleur et l’humidité, j’ai été en mesure de rester concentrée pour ce premier combat», a mentionné Gabriella Page.

Pour atteindre la ronde des quarts de finale, l’athlète du Club des Seigneurs de la Rive‑Nord se frottait à Fatima Tobar, 101e sur l’échiquier mondial. Page a vu son adversaire prendre une avance de 8 à 2 avant de ressaisir et reprendre le contrôle du match, pour finalement l’emporter au compte de 15‑12.

Une lourde tâche l’attendait en quart de finale, alors qu’elle croisait le fer avec l’Américaine Mariel Zagunis, deuxième au monde. Zagunis a triomphé par le pointage de 15‑4 pour filer vers le titre de championne panaméricaine.

«Je savais que je devais travailler fort pour ce duel, mais j’avais de la difficulté à retrouver ma force», de commenter Page, qui a obtenu le deuxième meilleur résultat canadien. Seule l’olympienne Sandra Sassine a obtenu un meilleur classement, terminant au 5e échelon grâce à un meilleur tournoi à la ronde.

«J’ai beaucoup appris de cette compétition, de dire la Blainvilloise. C’était la première fois que je combattais dans une chaleur aussi intense. En gros, il ne faut jamais abandonner et trouver l’énergie pour bien finir la compétition.»

Jeudi, elle était de retour en piste pour prendre part à la compétition par équipe. Elle et ses coéquipières canadiennes se sont illustrée en mettant la main sur la médaille de bronze.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top