- PUBLICITÉ -
François Pellerin tout simplement magistral

François Pellerin a été magistral

François Pellerin tout simplement magistral

Ligue de baseball senior élite

Le vétéran François Pellerin a démontré, lundi soir, qu’il avait encore un bon bras en muselant les Castors d’Acton Vale pendant sept manches pour permettre aux Brewers de Sainte‑Thérèse de l’emporter et d’égaliser la série 1‑1.

Le numéro 15 des Brewers a su bien espacer cinq coups sûrs et cinq buts sur balles pour n’accorder qu’un point mérité. Sa rapide a conservé sa vélocité pendant pratiquement toute la rencontre, alors qu’il a dû faire sans sa courbe à mi‑chemin.

«Si je n’avais pas retrouvé ma courbe, je n’aurais pas pu lancer tout le match, a avoué le lanceur de 41 ans. Je ne suis pas un lanceur à la base, et comme je ne suis pas là régulièrement, je pensais davantage lancer en relève, mais ce soir, l’entraîneur avait besoin d’un partant. Je ne sais pas ce que le bras avait aujourd’hui, mais il a fait le travail.»

Pellerin a été bien appuyé par sa défensive au cours de la rencontre. Kevin Dupras et Benoit Giroux, des lanceurs, ont été employés dans le champ et ils ont bien fait le travail.

L’entraîneur François‑Alexandre Tambosso a dû manœuvrer avec les joueurs à sa disposition, alors que Philippe Delisle, son champ centre, et Jonathan Valdez, son champ droit, ont quitté pour aller entreprendre leur année collégiale. Aux États‑Unis pour Delisle et en Ontario pour Valdez.

«Nous étions au courant pour Philippe puisqu’il va compléter ses études cette année, mais nous avons été pris de court par Valdez, alors qu’il a signé, il y a à peine deux jours», de mentionner l’entraîneur.

En entrevue après la rencontre, Tambosso est revenu sur la performance de son partant et du travail de sa défensive. «La performance de François était pratiquement inespérée, a lancé l’entraîneur. Donner un point en sept manches dans les séries, c’est énorme comme performance. Derrière François, nous n’avons commis qu’une erreur en réalisant quelques gros jeux.»

Film du match

Les Castors ont marqué dès la première manche, mais les Brewers ont répliqué en marquant un point à leurs trois premiers tours au bâton.

Yan Brouillette a ouvert la rencontre avec un simple, Frédéric Mastin l’a poussé au deuxième, grâce à un amorti, tandis que Ludovic Fortin l’a poussé au marbre à l’aide d’un simple.

En deuxième manche, Brouillette a soutiré un but sur balles après deux retraits. Il a volé le deuxième coussin et Mastin l’a envoyé à la plaque grâce à un coup sûr.

La vitesse de Fortin est à l’origine du troisième point des Térésiens. Il a tenté de voler le troisième coussin et le relais du receveur est allé choir au champ gauche. Fortin s’est relevé pour venir toucher la plaque.

Défaite à Acton Vale

La veille, les Brewers se sont butés à un Steve Green en pleine possession de ses moyens. Green, qui a lancé un match pour les Angels d’Anaheim dans les majeures, n’a laissé que des miettes aux frappeurs Térésiens pour propulser les Castors vers un gain de 4‑0.

Maintenant un 2 de 3

Les deux équipes devront maintenant disputer un deux de trois pour déterminer la formation qui accédera à la ronde suivante. Mercredi, la troisième rencontre sera présentée à Acton Vale alors que le quatrième match aura lieu au parc Ducharme de Sainte‑Thérèse, vendredi à 20 h.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE
- PUBLICITÉ -
Top