- PUBLICITÉ -
Francis Perron en met plein la vue

Francis Perron s’impose de plus en plus à Rouyn-Noranda et espère faire écarquiller les yeux des recruteurs.

Francis Perron en met plein la vue

Avec les Huskies de Rouyn‑Noranda

Le Rosemèrois Francis Perron a pris du galon au sein des Huskies de Rouyn-Noranda, lui qui est employé à toutes les sauces, en plus de jouer sur la première ligne avec Jean-Sébastien Dea et Marcus Power.

L’an passé, il aurait pu prendre la décision de revenir jouer dans le midget AAA, d’autant plus que l’année précédente, il n’avait disputé qu’une quinzaine de parties en raison des blessures, mais il a décidé de demeurer dans la LHJMQ, sachant qu’il aurait un temps de jeu limité.

Sous la férule d’André Tourigny, le numéro 27 des Huskies a progressé et a gagné en confiance. «Je suis devenu un joueur plus complet, même s’il reste encore des choses à améliorer, a mentionné Perron. Je suis content d’avoir fait le saut à 16 ans. L’adaptation est déjà faite. Je suis arrivé à Rouyn-Noranda et je savais que j’allais être prêt.»

Perron a pris part aux 24 rencontres des siens et il pointe au deuxième rang des meilleurs marqueurs de son équipe, avec 8 buts et 17 passes, pour une moyenne d’un peu plus d’un point par rencontre.

«Ça part beaucoup de la confiance. Je sens que j’ai la confiance de l’entraîneur et en plus, je joue avec deux excellents joueurs. J’ai également un rôle plus offensif, alors que l’an passé, il n’y avait pas beaucoup de place sur les deux premières lignes.»

Si on prend les joueurs du circuit Courteau au complet, le Rosemèrois se retrouve au 34e échelon des meilleurs pointeurs. Son coéquipier Marcus Power se hisse au sixième rang.

Repêchage de la LNH

Perron a été le sixième choix au total de l’encan de la LHJMQ, en 2012, et ce, malgré le fait qu’il n’ait pas joué beaucoup. Les Huskies connaissaient sont potentiel et il semble qu’ils aient vu juste.

En juin, il en sera à sa première année d’éligibilité au repêchage de la LNH. Le Centre de soutien au recrutement de la LNH a fait connaître sa deuxième liste des meilleurs espoirs, la semaine dernière. Pour le moment, les joueurs reçoivent une cote. Aucun rang de projection n’est avancé.

Le nom de Francis Perron y figurait en début de saison et il y figure toujours. En septembre, il avait une cote C et il a toujours la même cote en novembre. «Même si on ne veut pas trop y penser, c’est sûr que ça nous trotte toujours un peu dans la tête, a mentionné Perron. Je donne mon maximum sur la patinoire et j’espère que les recruteurs vont aimer ce qu’ils vont voir.»

D’autres joueurs du coin sur la liste

Le Blainvillois Daniel Audette est le joueur de la région le mieux classé avec une cote B. Il a sûrement gagné des points, mercredi, alors qu’il a marqué un but et récolté une passe contre les Russes dans le cadre de la Série Subway, ce qui lui a valu d’être nommé joueur du match.

Le défenseur boisbriannais et coéquipier d’Audette à Sherbrooke, Carl Neill, était également répertorié, mais avec une cote C.

En novembre, d’autres joueurs de la région ou de l’Armada y ont retrouvé leur nom. Le Suédois de l’Armada, Emil Aronsson, est classé B, tout comme Audette, lui qui était inconnu en début de saison. Le défenseur des Blainvillo-Boisbriannais Guillaume Beaudoin voit la lettre C à côté de son nom, lui qui avait été ignoré en septembre.

Le nom du défenseur de Bois-des-Filion Kevin Laliberté y figure également, avec la cote C. Le défenseur en est à sa deuxième année avec les Islanders de Charlottetown.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top