- PUBLICITÉ -
Fanny Laneuville-Castonguay: dernier tour de piste

La Boisbriannaise Fanny Laneuville-Castonguay sera du spectacle Saltimbanco présenté au Centre Bell, du 19 au 30 décembre. Il s'agira de la fin d'une tournéé mondiale qui aura duré quatre ans pour l'ancienne gymnaste.

Fanny Laneuville-Castonguay: dernier tour de piste

Après quatre ans de tournée avec Saltimbanco

La Boisbriannaise Fanny Laneuville-Castonguay a fait le tour du monde, au cours des quatre dernières années, depuis qu’elle s’est jointe au spectacle Saltimbanco du Cirque du Soleil, qui offrira ses dernières représentations à Montréal à compte de ce mercredi.

«J’ai vraiment hâte de faire le spectacle à Montréal devant ma famille et mes amis, a indiqué l’ancienne gymnaste de Gym-Plus. Il n’y a pas une journée depuis l’annonce des dates montréalaises où je ne reçois pas un message d’un ami ou d’un membre de ma famille pour me dire qu’il sera là.»

Ça fait plus de 20 ans que Saltimbanco est en représentations, mais il y a cinq ans, le spectacle a été adapté pour être diffusé dans des arénas et depuis, il roule sa bosse à travers le monde.

Aux Championnats canadiens de gymnastique

C’est aux Championnats canadiens de gymnastique de 2007, à Régina, que Fanny Laneuville-Castonguay a eu un premier contact avec les gens du Cirque du Soleil. À ce moment-là, elle poursuivait des études en Arts Plastiques au collège Lionel-Groulx.

Elle s’est présentée à Montréal pour une audition et, quelques mois plus tard, on la conviait en formation. Après cinq mois de formation, elle a pris la route d’Hawaii pour rejoindre la troupe qui était déjà en tournée.

Petit à petit, elle a été intégrée au spectacle, si bien qu’aujourd’hui, après plus de 1 200 spectacles, elle apparaît dans trois numéros, balançoire russe, mât chinois et bungee, en plus de faire quelques apparitions dans d’autres numéros. Même que parfois, elle se voit confier le rôle de présentatrice.

À Montréal, avec son copain, Yannick Blackburn, elle sera présentatrice au cours de la deuxième semaine de spectacle qui prendra fin le 30 décembre, en après-midi.

«Je suis un peu nostalgique parce que ça fait quatre ans que je vis mon rêve, soutient-elle. J’ai découvert que c’était ce que je voulais faire : être une artiste.»

Avec Saltimbanco, elle est allée partout dans le monde, en Asie, en Afrique, en Europe, en Océanie et en Amérique du Nord ; seule l’Amérique du Sud manque  à sa liste.

«J’ai pu découvrir des endroits beaucoup moins aisés qu’ici, se souvient-elle. Mon copain et moi sommes allés rencontrer des jeunes enfants au Cambodge. En Slovaquie, on a vu des enfants dans les rues. Ce ne sont pas des endroits qu’on visite en vacances.»

Elle se souvient également d’une visite aux Philippines, lors du passage d’une énorme tempête qui a dévasté des villages. «C’était triste de voir ça, a dit la Boisbriannaise. Nous sommes tellement impuissants devant un tel désastre.»

L’après Saltimbanco

Fanny Laneuville-Castonguay ne sait pas encore ce que l’avenir lui réserve après Saltimbanco, un spectacle qui lui a permis de découvrir sa passion et de rencontrer l’homme qu’elle fréquente.

«Yannick et moi travaillons sur un numéro de trapèze qu’on espère présenter lors d’occasions spéciales, a-t-elle indiqué. On peut également être appelé pour d’autres spectacles du Cirque du Soleil. Pour le moment, il n’y a rien de prévu avec le Cirque du Soleil.»

Après quelques semaines de repos, le couple n’écarte pas la possibilité d’effectuer des voyages humanitaires. «Après avoir rencontré les jeunes démunis dans certains pays, on aimerait aller les aider davantage.»

Saltimbanco sera présenté au Centre Bell du 19 au 22 décembre et du 26 au 30 décembre.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top