- PUBLICITÉ -

Etienne Verrette est devenu le capitaine des Remparts suite au départ de Benjamin Gagné à la fin décembre. (Crédit photo: Sylvain Charest)

Etienne Verrette veut retarder sa date d’échéance

Avec moins de 20 rencontres à disputer au calendrier régulier, les Remparts de Québec pourchassent actuellement les Wildcats de Moncton et les Saguenéens de Chicoutimi pour le sixième rang avec quatre points de retard dans l’Est. Parmi les joueurs de Patrick Roy, Etienne Verrette a l’intention de tout donner pour retarder sa dernière joute dans la LHJMQ.

Peu importe ce qui adviendra de la saison des Remparts, le dernier match pour la formation de la Capitale-Nationale en 2018-2019 s’avèrera la fin d’un chapitre dans la carrière du Térésien. Âgé de 20 ans, le Térésien parcourt pour une dernière fois les arénas du circuit Courteau.

S’il n’a pas vécu l’année de la Coupe Memorial, il aura eu de bons moments avec les Remparts. L’an dernier, Québec avait eu toute une résistance aux Islanders de Charlottetown au premier tour. Même si lui et ses coéquipiers sont loin d’être des prétendants au titre cette saison, ce n’est pas encore l’heure des souvenirs pour l’athlète des Laurentides.

« J’essaie de ne pas trop y penser, soulignait le capitaine des Remparts. Ça passe vite et on essaie d’en profiter le plus possible. L’important c’est de travailler jusqu’à la fin et mon but, c’est d’aider cette équipe-là à se rendre le plus loin et essayer de surprendre. »

Avec la responsabilité du titre de joueur de 20 ans, il y a un chapeau qui doit être arboré par ces hockeyeurs et c’est celui de l’exemple. Non seulement, il faut tout donner soir après soir, mais les athlètes doivent également encadrer, à leur façon les jeunes, afin de paver la voie de leur organisation pour les prochaines années.

Pour Verrette, ce qui devait s’avérer un défi ne l’a pas été. Soulignant le climat au sein du vestiaire, il n’y a pas que les vétérans qui montrent la voie.

« Je n’ai pas eu à changer grand-chose. J’ai essayé de montrer l’exemple, avouait simplement l’arrière gaucher. Il y a beaucoup de meneurs dans la chambre des Remparts que ce soit des 18, 19 ou 20 ans. Même que les jeunes sont assez matures. Le but c’est de développer les gars et de montrer qu’il y a un sentiment d’appartenance et que tout le monde est au même niveau dans l’équipe. »

Du succès face à la Flotte

Le 26 janvier dernier, l’Armada et les Remparts s’affrontaient pour une avant-dernière fois dans l’actuelle campagne. Verrette en a profité pour inscrire son cinquième filet en carrière. Ironiquement, c’était la deuxième que le Térésien parvenait à se payer un gardien de la Flotte.

« C’est toujours plaisant de jouer contre l’Armada surtout à Boisbriand. Ça l’est tout de même de les affronter à Québec, surtout que je les ai suivis quand j’étais jeune. »

« Ma saison se passe relativement bien. Je ne regarde pas beaucoup mon rendement personnel, indiquait l’auteur de trois buts et 11 passes cette saison. L’important c’est de montrer qu’on est un collectif et non pas un regroupement d’individus. »

Le défenseur mentionnait que la confrontation contre le Blanc et Noir était importante après avoir encaissé quatre revers consécutifs et de retrouver du rythme. Ce fut chose faite puisque les Remparts ont remporté leurs deux confrontations suivantes.

Etienne Verrette chaussera les patins devant les siens pour une dernière fois le 9 mars prochain. À moins que plusieurs miracles se produisent sur les deux boulevards de la Grande-Allée, tant à Québec qu’à Boisbriand.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours Sucré
- PUBLICITÉ -
Top