- PUBLICITÉ -
Élisabeth Hurtubise en argent

La Térésienne Élisabeth Hurtubise est montée à deux reprises sur la deuxième marche du podium

Élisabeth Hurtubise en argent

Jeux du Canada

La Térésienne Élisabeth Hurtubise a mis la main sur deux médailles d’argent lors des Jeux du Canada, soit une au fleuret individuel et une autre à la compétition par équipe.

La fleurettiste de Sainte‑Thérèse a entamé sa compétition en force en disposant de la Saskatchewannaise Heidi Atter par le pointage de 15‑3, en huitième de finale.

La bataille fut plus ardue en quart de finale, alors qu’elle a triomphé au compte de 15‑12 contre Tanya Nelson, de l’Alberta.

En demi‑finale, elle affrontait sa coéquipière Ariane Bilodeau. Les deux Québécoises se sont livré un duel épique qui a finalement tourné à la faveur d’Hurtubise par la marque de 15‑14. En finale, la Térésienne croisait le fer avec l’Albertaine Jenny Zhao et cette dernière s’est imposée 15‑11.

«Quelques jours plus tard, j’ai encore de la difficulté à avaler ce revers, même si c’était la favorite, a indiqué Hurtubise. Une athlète veut toujours gagner. Je me suis quand même bien battue. J’ai connu une année difficile et ce résultat me permet de bien finir l’année.»

Une autre en équipe

À la compétition en équipe avec sa partenaire Ariane Bilodeau, l’objectif était de monter sur le podium et, contrairement au concours individuel, où deux médailles de bronze sont remises, une place en demi‑finale n’assure pas une médaille, puisque les équipes perdantes doivent s’affronter pour mériter le bronze.

Les Québécoises ont été sans pitié pour les Néo‑Brunswickoises en l’emportant 20‑3, en quart de finale. En demi‑finale, la tâche était plus lourde, mais elles ont tout de même disposé des Britanno-Colombiennes 20‑12 pour s’assurer d’une médaille.

En finale, elles affrontaient les Albertaines, mais elles n’ont pas été en mesure de s’imposer et elles ont dû s’avouer vaincues par la marque de 20‑11.

Changement déchirant et expatriation

Il y a quelques mois, la Térésienne a dû prendre une décision déchirante afin de poursuivre son développement en tant que fleurettiste. Elle a décidé de quitter les Seigneurs de la Rive‑Nord pour Olympia Montréal.

«Ç’a été difficile, mais on savait que c’était inévitable pour continuer de progresser, a mentionné l’escrimeuse de 17 ans. Chez les Seigneurs, la spécialité, c’est surtout le sabre. J’étais rendue à un niveau où je devais changer de place pour ne pas plafonner, mais je conserve de bons liens avec les gens des Seigneurs.»

De plus, elle a décidé d’aller s’entraîner en Suisse et, pour ce faire, elle poursuivra ses études collégiales à distance. «Je vais revenir au Québec pour participer à des compétitions qualificatives, mais je vais passer la majeure partie de l’année en Suisse», précise‑t‑elle.

Il y a plusieurs compétitions de haut niveau en Europe pour les juniors, Élisabeth espère ainsi poursuivre son ascension.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top