- PUBLICITÉ -
Édouard Therriault est champion du monde junior!

Photo Nicolas T. Parent

La mère d’Édouard était très heureuse de retrouver son fils à l’aéroport Montréal-Trudeau, le dimanche 14 avril, en soirée.

Édouard Therriault est champion du monde junior!

Couronné en Suède

Le jeune skieur acrobatique et résidant de Lorraine Édouard Therriault a raflé un titre à la fois convoité et très prestigieux, celui de champion du monde junior en slopestyle, alors qu’il participait aux Championnats du monde junior, qui se déroulaient du 1er au 14 avril, à Kläppen, en Suède. Des athlètes des quatre coins du monde, parmi les meilleurs espoirs de la discipline, se sont donné rendez-vous à ce rassemblement sportif de fin de saison.

Comme nous l’avons mentionné dans un article précédent, après avoir remporté trois breloques aux Jeux du Canada, qui se déroulaient à Red Deer, et d’autres honneurs dans le cadre de compétitions d’envergure, Édouard prenait le chemin de l’Europe afin de participer à ces Championnats du monde junior. Celui-ci n’avait pas d’attentes précises, mais assurait vouloir donner «le meilleur de lui-même» . Le rendez-vous était alors, selon lui, le moment idéal afin de se comparer à la crème de sa discipline et de son groupe d’âge.

Maintenant, le portfolio annuel d’Édouard est tout simplement remarquable: une médaille d’or aux Mondiaux juniors, une participation à la Coupe du monde de Big Air de Québec et trois médailles, dont deux d’or, aux Jeux du Canada.

«Au début, j’étais seulement censé faire de petites compétitions canadiennes. Je suis arrivé dans le circuit nord-américain et, ensuite, j’ai eu une invitation à la Coupe du monde de Québec. Là, aux Mondiaux juniors, je pensais être ici pour prendre de l’expérience» , mentionne-t-il.

La prestation presque parfaite

L’athlète a mentionné qu’il n’avait pas obtenu les notes espérées, lors de sa toute première descente. Or, suite à une discussion avec ses entraîneurs, il a su faire preuve d’une résilience et de maturité pour tenter les mêmes manœuvres à sa deuxième prestation, mais de les exécuter avec «une meilleure finition» . Le pari a été remporté. Il a obtenu un résultat magistral de 95 points.

«J’ai essayé d’atterrir tous mes sauts correctement et de rendre ça beau. On a tout mis sur la table et cela a porté fruit. Tout était plus beau et mes grabs étaient meilleurs. Je pense que c’est ce qui a fait la différence!»

L’Américain Kiernan Fagan (92,00 points) et le Norvégien Ulrik Samnoey (91,00 points) sont ceux qui partagent le podium avec le Lorrain. Le Canadien Noah Porter MacLennan (90,40 points) a fini au pied de celui-ci. Édouard Therriault a dû patienter avant de voir sa victoire être confirmée, car il restait encore sept ou huit skieurs à s’élancer.

«Il y avait encore de gros noms qui pouvaient me déplacer. J’avais peut-être un podium assuré, mais pas la première place. Mes entraîneurs et moi, c’est la première place que nous visions, car la victoire me permettait d’avoir une place dans les Coupes du monde de l’année prochaine» , conclut l’athlète d’ici.

C’est maintenant chose faite. Édouard a son invitation dans les Coupes du monde de la campagne prochaine, qui s’annonce très intéressante pour le grand champion de Lorraine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top