- PUBLICITÉ -
Du 6 au 17 juillet: la Classique équestre de Blainville

L’organisation de la Classique de Blainville attend plus de 500 athlètes et plus de 10 000 spectateurs.

Du 6 au 17 juillet: la Classique équestre de Blainville

À quelques jours du coup d’envoi de la Classique équestre de Blainville, Diane Callaghan Chasle, directrice générale, et son équipe sont déjà fébriles pour la tenue de la 23e édition de l’évènement.

Plus de 500 cavaliers provenant des quatre coins du monde sont attendus, du 6 au 17 juillet, au Parc équestre de Blainville.

«Ce qui est excitant pour nous, cette année, ce sont les nouveautés», affirme celle qui chapeaute la Classique depuis trois ans maintenant, mais qui est impliquée dans le monde équestre depuis 24 ans.

Une nouvelle catégorie s’ajoute effectivement au programme de compétitions déjà bien chargé. Entre la présentation du Grand Prix, la Coupe des nations et des qualifications en vue de la finale de la Coupe du monde, le derby de chasse, sera présenté pour une première fois à Blainville. «Généralement, le derby de chasse se fait dans un grand champ de cinq à six kilomètres de longueur, mais nous allons l’adapter sur un périmètre de 150 mètres par 250 mètres. Le parcours comprendra notamment des bûches et des charrettes. Ce sera une compétition très intéressante à découvrir en famille», affirme la présidente.

Le comité organisateur compte déjà plus de 500 inscriptions provenant du Canada, mais aussi des États-Unis, de la Russie, du Venezuela, de la Belgique et de l’Angleterre, dans les diverses épreuves qui se dérouleront d’abord du 6 au 13 juillet, puis finalement les 16 et 17 juillet.

En plus d’y retrouver plusieurs athlètes québécois, on note le retour de François Lamontagne, de Saint-Eustache, vainqueur l’an dernier de la qualification de la Coupe du monde. «Ça faisait environ 15 ans, depuis Eric Lamaze, qu’aucun Québécois n’avait gagné cette compétition à Blainville», rappelle Diane Callaghan Chasle, qui convient que cette victoire a été très importante pour la relève équestre au Québec.

Pour tous les goûts, pour toute la famille

Diane Callaghan Chasle et son équipe ont aussi travaillé à faire de la Classique un rendez-vous familial intéressant, de sorte qu’enfants, ados, ou parents y trouveront leur compte. «Nous voulons montrer que les sports équestres sont accessibles. Nous voulons aussi que la population découvre ce qu’est réellement ce sport», affirme Mme Chasle qui espère y attirer plus de 10 000 personnes.

Les 16 et 17 juillet, de nombreuses activités attendront les visiteurs. Du kiosque L’Oréal à celui de Cavalia, en passant par les jeux de bungee, les tours de poney, la visite de MusiquePlus, des DJ et la présentation d’une collection de voitures antiques, il y en aura pour tous les goûts.

Les visiteurs pourront également faire un retour dans le temps en assistant à des démonstrations de joutes médiévales. «C’est très impressionnant, raconte la directrice générale de la Classique. Tant les chevaux que les cavaliers seront vêtus de costumes d’époque. Ça permet de montrer à la population toutes les traditions reliées au cheval.»

Pour l’horaire complet, vous pouvez consulter le site Web de l’événement, au [www.classiqueblainville.com]. Plusieurs compétitions seront également webdiffusées sur ce site.

- PUBLICITÉ -

Nos chroniques

La dernière édition

Section concours

Concours IGA DAIGLE

Concours restos de l'été
- PUBLICITÉ -
Top